spot_img
vendredi 14 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Procès Vincent Dabilgou : « Ce ne sont pas les motos qui permettent de gagner les campagnes, c’est la vision » (Vincent Dabilgou) 

Le procès Vincent Dabilgou a repris dans la matinée de ce lundi 26 juin 2023, du côté du TGI Ouaga 1 avec toujours Vincent Dabilgou à la barre. L’heure est aux questions des avocats au prévenu. 

Après que son avocat ait été exclu du dossier le 20 juin 2023, pour les faits de « conflit d’intérêts », le prévenu Vincent Dabilgou s’est trouvé un autre avocat. 

En début d’audience, l’un des avocats de M. Jean Gabriel Séré a souhaité que l’ancien ministre Vincent Dabilgou revienne sur une question que le procureur avait posée à la dernière audience. Il s’agit de savoir si une personne peut débiter de l’argent du compte trésor sans son aval. 

Le ministre Vincent Dabilgou a répondu qu’en sa qualité de ministre, il ne pouvait pas avoir un œil sur tout ce qui se passe et que pour les bons de commande ce n’est pas lui qui appose sa signature. « Moi, je suis ministre. Un ministre s’occupe des organisations et des projets structurants. Un ministre ne fait pas tout. C’est pourquoi il y a des services techniques. Moi, je ne peux pas savoir si quelqu’un a retiré de l’argent du compte ou pas », a-t-il déclaré. 

Il dit aussi avoir interpellé son DAF sur un certain nombre de choses relatives notamment au train de vie de ce dernier, qui avait changé du jour au lendemain. « Bien avant les campagnes, il y avait des rumeurs qui circulaient comme quoi le train de vie de M. Seré a augmenté. Lui-même, il sait que je l’ai interpellé par rapport à ça. M. Séré, c’est un jeune. Moi, j’ai voulu donner l’opportunité aux jeunes de prouver aussi ce qu’ils savent faire. Quand je lui ai demandé cela, il m’a répondu que ceux qui disent ça, ce sont des jaloux », a confié M. Vincent Dabilgou. 

Interrogé sur les motos acquises lors des campagnes électorales de 2020, l’ancien ministre a confié qu’en dehors des ressources financières, la source principale d’approvisionnement du NTD en matière roulants, c’est la société de vente de motos, Megamonde qui est selon lui un partenaire de ce parti. Pour la région du l’Est, il dit s’être fait accompagner par un certain Sawadogo, qui a aidé le parti avec des motos. A l’en croire la société Megamonde a donné 70 motos au parti. Le nommé Sawadogo a octroyé 10 motos et lui-même a remis 10 millions de francs CFA destinés à l’achat de motos pour la province du Kadiogo. 

Du reste, le prévenu a réfuté l’idée selon laquelle ce sont les motos acquises lors des campagnes qui ont emmené les populations à voter le NTD. « Ce ne sont pas les motos qui permettent de gagner les campagnes. C’est la vision. Ce sont les projets. C’est le rendez-vous avec le peuple », a-t-il soutenu.

Lire aussi ➡️ Procès Vincent Dabilgou : Pour une question de déontologie, l’avocat du NTD est viré du dossier

L’audience se poursuit…

Oumarou KONATE

Minute.bf

2 Commentaires

  1. …sans entrer dans le probleme de fond dont j ignore les tenants et les aboutissants il me plsit de rappeler a M Dabilgou que les elections se gagnent bien avec des motos d autant que dans ma circonscription electorale ( departement de PobeMengao, P
    Soum) son parti, la NTD avait bien enleve le poste de maire en achetant 5 conseilers de mon parti!!!!! 1 moto et une enveloppe par conseiller. On est tous en vie encore la…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img