spot_img
mercredi 21 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Niger : « L’incendie terrorisme tire son essence du soutien que la France lui apporte » (Général Tiani)

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la presse nigérienne, ce dimanche 10 decembre 2023, le président de la transition au Niger, le Général Abdouramane Tiani, a affirmé que la France est « le sponsor » du terrorisme dans les Etats du sahel.

« Vous ne pouvez pas combattre un incendie avec de l’essence. Pour nous, l’incendie terrorisme tire son essence du soutien que la France lui apporte. Nous avons pu dénoncer les accords de coopération de défense qui nous lient. C’est un grand pas. Un pas qui était là depuis plus de 50 ans », a déclaré le président du Conseil national pour le Sauvegarde de la Patrie (CNSP) faisant le bilan des actions de son gouvernement quatre mois après sa prise du pouvoir. Il a ajouté que tous les accords qui lient le Niger à l’ancienne puissance coloniale seront suspendus.

Abordant la question de la création de l’Alliance des Etats du Sahel, Abdramane Tiani a laissé entendre que cette alliance porte déjà des fruits dans le domaine de la sécurité et particulièrement en ce qui concerne la lutte antiterrorisme. A l’en croire, au regard de la nature du phénomène terroriste dans les Etats du sahel, la création de l’AES était une necessité car, dit-il, le terrorisme que connaissent les États du sahel est un « terrorisme importé ». « Nous avons des preuves, nous sommes convaincus que le terrorisme que connaissent nos Etats est un terrorisme importé. Quelque soit les raisons que les gens ont voulu faire croire aux Nigériens et aux peuples des Etats du sahel, ce terrorisme est un terrorisme sponsorisé », a-t-il déclaré.

Aux dires du Général, avec le depart de certains « sponsors », les résultats sont de plus en plus visibles dans les Etats du Sahel.

Le président de la transition nigérienne a aussi fustigé le blocus imposé au Niger par les Etats de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), n’hésitant pas à l’assimiler à un « acte terroriste ». « Le terrorisme de ceux qui sont armés n’est pas le seul terrorisme. Nous avons le terrorisme des Etats du Sahel qui ne font pas moins que ce que les terroristes font. Combien de Nigériens sont morts sur les lits d’hôpitaux parce qu’on manque de produits pharmaceutiques ? Combien de Nigériens meurent parce que nous sommes privés même de l’électricité qui est pourtant un partenariat entre deux entreprises privées ? Quel est le sens du mot terrorisme quand on ignore que priver un pays du minimum pour obtenir un accord ou pour contraindre le pays a faire des concessiosn politiques ? C’est la même définition du terrorisme. C’est ce que les États du Sahel font au peuple du Sahel », a t-il fait savoir.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img