spot_img
dimanche 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Justice : Voici les chefs d’accusation retenus contre l’écrivain Adama Siguiré

Le procès en diffamation opposant la Confédération générale de Travail du Burkina (CGT-B) à l’écrivain Adama Amadé Siguiré vient de s’ouvrir, ce lundi 26 février du côté du tribunal de grande instance Ouaga 1.

Adama Siguiré est appelé à la barre. Le tribunal lui signifie les infractions retenues contre lui. Il lui est reproché d’avoir fait une série de publications notamment les 23, 24, 25, 26 et 27 octobre 2023, où il tançait la CGT-B de plusieurs maux. Le 23 octobre 2023, il déclarait notamment que « la CGT-B est contre l’histoire et le peuple burkinabè » et qu’ « il appartient au capitaine Ibrahim Traoré d’assurer la plénitude de son pouvoir ». Il accusait également la CGT-B d’avoir « fait la promotion de la paresse, de la fainéantise et de l’inconscience dans l’administration » ajoutant par ailleurs que « c’est tout un complot de sabotage de la transition qui a été démantelé » et que « l’objectif de la CGT est clair, déstabiliser la transition ».

Le 25 octobre 2023, selon le tribunal, Adama Siguiré publiait également sur sa page Facebook que « la Morale et la dignité ne servent à rien pour la CGT-B » et que « Moussa Diallo et ses hommes ne font rien en référence ni à la morale ni à la dignité ».

Le 26 octobre, il écrivait toujours selon le Tribunal, que « la CGT-B a trouvé des bras financiers pour l’aider à déstabiliser la transition » et que « des financements ont été reçus et des contrats tacites conclus entre la CGT-B et ces puissances impérialistes ». Il concluait ses publications le 27 octobre 2023, en affirmant que « si après toutes ces tentatives, le président continue de regarder la CGT-B, il fera preuve d’impuissance ».

Des faits constitutifs de diffamation qui lui valent sa comparution ce jour.

L’audience se poursuit…

Lire aussi ➡️ Procès CGT-B contre Adama Siguiré : Le dossier renvoyé au 26 février 2024 à la demande des avocats de l’écrivain

Oumarou KONATE

Minute.bf

4 Commentaires

  1. Pourvue que tout cela se termine par l’unité des Burkinabè de tous bords pour bouter l’obscurantisme et le terrorisme hors de l’AES. La paix des cœurs. La paix !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img