samedi 13 juillet 2024
spot_img

Journée nationale de l’Arbre 2024 : Créer un engouement populaire pour l’accroissement du couvert végétal

(Bobo-Dioulasso, 22 juin 2024). Le Premier ministre, Apollinaire Kyelem de Tambèla, représentant le Président du Faso, a présidé ce samedi à Bobo-Dioulasso, la 6e édition de la Journée nationale de l’Arbre (JNA).

Le thème de cette édition placée sous le très haut patronage du Chef de l’Etat est : « Arbre, capital de résilience pour un développement endogène ». Ainsi dans la matinée, la journée a été marquée par une plantation d’arbres dans la forêt classée de Dindéresso. Elle marque également le lancement de la campagne annuelle de reboisement et de reforestation. A cette occasion, un forage y a été inauguré.

A l’issue de la plantation d’arbres, la cérémonie de commémoration de la journée a été un tremplin pour le ministère de l’Environnement de donner des vivres aux Personnes déplacées internes. Des décorations ont aussi été décernées à des hommes et femmes en reconnaissance de leurs efforts dans le domaine du développement rural.
Au cours de cette cérémonie, les autorités ont pu découvrir les produits forestiers transformés.

« Cette journée doit inspirer chaque Burkinabè à entreprendre des actes de résilience pour contrer l’avancée du désert et lutter contre les changements climatiques », a déclaré le directeur de Cabinet du Président du Faso, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah. Cet acte patriotique, qu’est la plantation d’arbres, selon lui, est un socle de résilience. Il a invité les populations à planter des arbres cette saison et en faire une habitude.

Selon le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, Roger Baro qui a prononcé le discours d’ouverture de la JNA au nom du Président du Faso, au Burkina Faso, la part des ressources forestières dans le produit intérieur brut est de 7,8 %, à travers la production de bois de chauffe, la vente et l’exploitation de produits forestiers non ligneux et le tourisme.

Pour cette campagne 2024, 6 millions d’arbres seront mis en terre sur 120 hectares. L’objectif est aussi d’obtenir un taux de 70% de plants vivants après les deux premières années de plantation. Et pour y parvenir, le ministre en charge de l’environnement a rappelé que le gouvernement, à travers son département a généré des innovations par l’implémentation de plusieurs concepts qui promeuvent la plantation d’arbres et leur entretien pour l’accroissement du couvert végétal.

« De toute évidence, l’arbre et plus globalement les forêts jouent un rôle très important dans l’amélioration des conditions de vie de l’Homme. Selon l’Organisation mondiale pour l’Alimentation, près de 60 millions d’hommes et de femmes dépendent presqu’entièrement des forêts », a-t-il indiqué.

Cependant, les actions conjuguées du climat et surtout de l’action de l’Homme, produisent un impact négatif sur le capital forestier de notre pays avec des conséquences nuisibles pour l’Homme. Les initiatives individuelles et collectives développées pour inverser la tendance de la dégradation des ressources naturelles dont les forêts sont donc à saluer.

Dans cette dynamique, la JNA entend, selon le ministre Baro, créer un engouement populaire pour la plantation, l’entretien et la protection des plants ; magnifier l’arbre pour ses multiples fonctions et services écologiques, sociologiques, économiques et culturels ; reconnaître et récompenser les mérites des acteurs intervenant dans le domaine de la préservation et de la valorisation des ressources forestières.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : Le « merci » de Me Guy Hervé Kam à ceux qui ont milité pour sa libération

Après sa libération, Me Guy Hervé Kam est reconnaissant envers ceux qui lui ont témoigné leur solidarité pendant...

Culture et tourisme : Les membres du comité de suivi des recommandations des Rencontres Administration-secteur privé installés

Le ministre d'État en charge de la culture et du tourisme, Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo, a procédé ce vendredi...

Coopération : La France dément l’existence de bases militaires françaises au Bénin

L'état-major général des armées françaises a démenti formellement, le jeudi 11 juillet 2024, l'existence de bases militaires françaises...

Coopération : L’AES regrette « les jugements de valeur à géométrie variable » de l’Union africaine

Ceci est une déclaration de l'Alliance des États du Sahel (AES) à l'adresse de l'Union africaine. Lisez plutôt...