spot_img
samedi 22 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Guerre en Ukraine : Des pays de l’OTAN autorisent l’Ukraine à utiliser leurs armes pour frapper des cibles en Russie

Des pays de l’OTAN, dont la Norvège et les États-Unis, ont donné leur feu vert à l’Ukraine à utiliser leurs armes pour frapper des cibles en Russie.

L’offensive contre Kharkiv se poursuit depuis trois semaines. Face à l’ampleur de l’assaut du Kremlin, l’Ukraine avait, à plusieurs reprises, demandé l’autorisation d’utiliser des armes occidentales pour frapper à distance le territoire russe. Les États-Unis ont donné leur feu vert jeudi soir. Le président américain Joe Biden, qui s’y refusait jusqu’ici, a autorisé Kiev ce jeudi, à frapper des cibles sur le sol russe pour défendre cette ville. Le responsable américain qui a transmis l’information a toutefois ajouté que les États-Unis continuaient à s’opposer à des frappes ukrainiennes en profondeur sur le territoire russe.

Avec cet accord donné par Washington, dans les semaines qui viennent, les Ukrainiens pourront utiliser dans la région de Kharkiv des armes à longue portée comme les missiles sol-sol ATACMS américains, éventuellement les missiles Scalp français, ou encore le Storm Shadow britannique, pour frapper les positions russes qui sont de l’autre côté de la frontière russe. Notamment des aérodromes desquels partent les avions qui larguent des bombes planantes sur les villes ukrainiennes, comme sur Kharkiv, rapporte notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan.

La France a annoncé cette semaine y être également favorable, jugeant que l’Ukraine avait le droit de se défendre, y compris en frappant des cibles militaires légitimes en territoire russe, confient des médias français.

Ce vendredi matin, l’Allemagne, pourtant jusque-là réticente à cette idée, a finalement, à son tour, autorisé l’utilisation des armes allemandes contre des cibles militaires en Russie, après une annonce du porte-parole du chancelier Olaf Scholz. « L’Ukraine a le droit, garanti par la législation internationale, de se défendre contre ces attaques. Pour ce faire, elle peut également utiliser les armes fournies à cet effet, y compris celles que nous avons livrées », a déclaré Steffen Hebestreit dans un communiqué, relayé par des médias occidentaux.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img