jeudi 25 juillet 2024
spot_img

Covid-19 : les artistes-musiciens sont-ils écartés dans le plan d’appui du secteur culturel?

Le Président du Faso dans son 2e discours à la nation dans le contexte de la crise sanitaire liée au covid-19, annonçait des mesures sociales d’accompagnement au profits de toutes les couches sociales. Ainsi, 1 milliard 25 millions ont été mis à la disposition du ministère de la culture pour venir en aide aux acteurs de la culture. Toutefois, les acteurs du domaine n’ont pas le même entendement quant au « partage du gâteau ». Au cours d’une conférence de presse le jeudi 9 avril 2020, à Ouagadougou, le Syndicat national des Artistes-musiciens du Burkina Faso (SYNAMUB) est monté au créneau pour dénoncer une « gestion clanique » des fonds alloués au secteur de la culture, fonds qui reviennent aux entreprises culturelles selon le ministre de la culture.

Depuis la décision de suspension des activités culturelles le 11 mars dernier par le ministère de la culture, les acteurs du monde culturel disent traverser des moments difficiles étant donné que certains « vivent au jour le jour ». Ainsi, le SYNAMUB a indiqué avoir adressé une correspondance au Directeur général (DG) du Bureau burkinabè des Droits d’Auteurs (BBDA), le 30 mars dernier pour l’exhorter à « procéder au paiement par anticipation des droits de représentations des créateurs » afin de les aider à traverser la crise sanitaire imposée par le covid-19.

Cependant, malgré le fait que le DG du BBDA ait « promis de le faire dans de plus brefs délais », le même syndicat par la voix de son Secrétaire général (SG), Abdoul Kader Ouattara alias Almamy KJ déplore une « incapacité » du DG du BBDA pour gérer cette situation. En effet, pour le syndicat, « les récoltes de 2020 ont été faites en 2019 » et donc, les fonds sont disponibles pour le payement par anticipation.

Une mesure « injuste, à la limite tripatouillée »

Toujours dans le but de soulager les acteurs culturels et touristiques, Almamy KJ et ses camarades ont indiqué avoir adressé une autre correspondance au Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme le 31 mars 2020, « l’invitant à proposer des mesures d’accompagnement aux acteurs culturels ». A la suite de cela, le gouvernement dans les mesures sociales d’accompagnement des populations accordait 1 milliard 25 millions aux acteurs culturels et touristiques. Mais là encore, Almamy KJ et ses camarades n’ont pas caché leur déception quant à la conception du comité de réflexion pour la conception du plan d’appui, comité installé par le ministère de la culture le 6 avril 2020.

Ces derniers regrettent que leur syndicat et d’autres organisations du monde de la culture n’aient pas été impliqués. « Nous comprenons que des gens ont mis un comité en place pour se partager de l’argent de façon obscurantiste », s’est indigné Abdoul Kader Ouattara qui précise que le comité associé à la réflexion du plan d’appui, la Commission nationale de la Culture (CNC) « n’est aucunement reconnue par les organisations d’artistes ».

En outre, le SYNAMUB regrette aussi et surtout que son ministre de tutelle, Abdoul Karim Sango, au cours d’une émission ait indiqué que seuls les entrepreneurs culturels bénéficieront du fonds d’appui. « Comment voulez-vous qu’un artiste aille présenter sa licence d’artiste alors qu’il n’a que sa carte de membre du BBDA qui atteste qu’il est un artiste-musicien ? », s’interroge Almamy KJ pour qui cette mesure est « injuste, à la limite tripatouillée ».

Alors, pour régler les choses, le SYNAMUB invite les autorités en charge de la culture à « gérer de façon transparente le fonds destiné à venir en aide aux acteurs culturels et touristiques en ces périodes difficiles »; « de procéder au payement par anticipation des droits de représentations des créateurs dans le mois d’avril au lieu du mois de mai comme prévu ». Aussi, le syndicat des artistes-musiciens demande-t-il la mise en place d’un « fonds spécial de solidarité par le BBDA en faveur de ses ayant droits avec la participation des organisations des créateurs » et de « mettre des vivres à la disposition des acteurs culturels ».

Tout en rappelant sa détermination a défendre les intérêts matériels et moraux des artistes-musiciens, le SYNAMUB a invité ses membres au respect des mesures barrières et aussi à continuer la sensibilisation à travers les chansons, sketches, publicités…

Franck Michaël KOLA
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : L’armée se démarque d’une vidéo mettant en scène des présumés combattants mutilant un corps humain

Dans un communiqué ce mercredi 24 juillet 2024, l'État-Major Général des Armées burkinabè condamne se démarque des actes...

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...