spot_img
mardi 16 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Coopération : La Russie s’ouvre au peuple burkinabè à travers une exposition photographique

Le Premier ministre, Appolinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, a présidé ce samedi 13 janvier 2024, la cérémonie d’ouverture d’une exposition photographique dénommée « Fenêtre sur la Russie » organisée par le Centre de Diplomatie publique russe au Burkina Faso. Cette exposition initiée en partenariat avec l’Agence fédérale pour la coopération Rossotrudnichestvo et en collaboration avec la Commune de Ouagadougou, marque le premier pas vers la mise en œuvre du centre culturel russe.

Jusqu’au 19 janvier 2024, les populations burkinabè ont la possibilité de découvrir, à la médiathèque municipale de Ouagadougou, le paysage russe en images, les grandes villes du pays et bien d’autres clichés sur la République fédérale de Russie.

Le Premier ministre, Appolinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, visitant les expositions

Selon la Cheffe du Centre de Diplomatie Publique russe au Burkina Faso, Natalia Krasovskaya, l’exposition « fenêtre sur la Russie » témoigne de la bonne santé des relations entre le Burkina Faso et la Russie. Elle marque à l’en croire, le début d’un ensemble de programmes culturels prevus dans le cadre de la coopération culturelle entre les deux pays.

Faso,Natalia Krasovskaya, Cheffe du Centre de Diplomatie Publique russe au Burkina Faso

« C’est la première étape dans le travail de la maison non-étatique russe, qui commence déjà par la mise en œuvre des programmes culturels et éducatifs (…) L’ouverture de l’exposition et le début du travail de la maison russe sont des événements importants qui symbolisent le grand intérêt de nos pays les uns pour les autres et donnent un bon départ pour le développement de nombreuses initiatives éducatives et culturelles conjointes », a-t-elle indiqué, donnant rendez-vous au peuple burkinabè dans deux mois pour l’ouverture du centre culturel russe.

Le représentant de l’ambassade de la fédération de Russie au Burkina Faso, Goubenko Sergey, a ajouté que cette fenêtre sur la Russie permettra aux deux peuples russe et burkinabè, « de se découvrir mutuellement » . Il a confié que la Russie est interressée par le développement de liens humanitaires avec le Burkina Faso. Et pour ce faire, a-t-il dit, le pays de Vladimir Poutine a prévu, outre les domaines stratégiques tels que la défense et la sécurité, plusieurs projets dans divers domaines dont la culture, l’éducation, l’agriculture, l’Energie, les nouvelles technologies.

« La Fédération de Russie attache une importance prioritaire au développement des liens humanitaires avec le Burkina Faso. Nous considérons l’assistance à la formation de cadres burkinabè en tant que base de notre coopération. Cette mission a pour but le développement durable du pays qui inclut I’autosuffisance alimentaire, énergétique et technologique. Nous sommes déterminés à contribuer à la formation des cadres qualifiés dans tous les domaines et augmenter le nombre des bourses d’Etat pour les étudiants burkinabè », a-t-il déclaré.

A cet effet, il a confié que des centres gouvernementaux russes sont déjà présents dans huit pays africains, et contribuent à la promotion de la science, la culture, l’éducation et du dialogue interculturel. « Dans un proche avenir, de nouvelles maisons russes seront ouvertes dans un certain nombre de pays du continent « , a-t-il renseigné soulignant que près de 35 000 étudiants africains sont aujourd’hui inscrits dans des établissements d’enseignement supérieurs russes.

Goubenko Sergey, représentant de l’ambassade de la fédération de Russie au Burkina Faso

Pour le diplomate russe, la fédération de Russie a beaucoup à offrir au peuple burkinabè. « La Fédération de Russie a beaucoup à offrir à nos amis burkinabè: le transfert de nos expertises et connaissances, l’éducation et la formation des futurs cadres. La base de cette coopération est la protection des valeurs traditionnelles, par opposition aux valeurs occidentales, ainsi que le respect de la souvéraineté des peuples et leur droit de choisir leur propre voie de développement », a-t-il dit.

Prenant la parole au nom du Premier ministre, le Ministre d’Etat en charge de la culture, Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo, a salué l’organisation de cette exposition qui permettra, dit-il, d’approfondir la coopération entre les deux peuples. Il a indiqué que l’organisation de cette exposition matérialise la volonté des dirigeants russe et burkinabè de renforcer leur coopération dans le domaine de la culture.

Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo, Ministre d’Etat en charge de la culture

« L’événement de cet matin concrétise une vision et une ambition affichées au plus haut niveau par son excellence le Capitaine Ibrahim Traoré, mais également, par son excellence le président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, qui ont exprimé leur volonté de voir la Coopération entre nos deux Etats se renforcer, non seulement, mais également dépasser les domaines stratégiques tels que la défense et la sécurité pour être la coopération des peuples », a-t-il laissé entendre.

Il s’est réjoui de ce que ce type de coopération permettra aux deux peuples de se connaitre davantage.

Oumarou KONATE

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img