spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

6e édition des FAMA : La cérémonie se tiendra le samedi 30 mars prochain

Le comité d’organisation des Faso Music Awards (FAMA) était face à la presse ce jeudi 7 mars 2019 à Ouagadougou pour décliner les différentes articulations de la cérémonie de distinction des professionnels des métiers de la musique au Burkina Faso qui se tiendra le samedi 30 mars prochain au Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA).

« Musique et engagement social en temps de crise », c’est le thème retenu cette année pour les Faso Music Awards qui ont pour objectif de « valoriser au mieux les « hommes de l’ombre » de la filière musique dont leur savoir-faire nourrit le secteur musical de vitalité et vivacité, d’une part, contribuer à changer l’image de l’artiste musicien dans un environnement social où les stéréotypes continuent de lui assigner uniquement la vision romantique ». En cette 6e édition, le comité d’organisation des FAMA s’est engagé à « relever un nouveau challenge », celui de tenir cette activité surtout dans un contexte national marqué par l’insécurité avec des attaques armées à répétition, « peu favorable à l’expression culturelle et artistique ».

Youssef Ouédraogo, coordonnateur général des FAMA.JPG

Un contexte qui, selon Youssef Ouédraogo, coordonnateur général des FAMA,  appelle l’artiste à se poser des questions à son environnement, à élaborer des problématiques et hypothèses, à repérer, à construire et à utiliser des outils pour y répondre et proposer le résultat de ses réflexions via des œuvres. « Les nombreuses initiatives salutaires des artistes suite aux évènements tragiques que connait notre pays achèvent de convaincre que l’artiste assume un rôle social un peu plus important dans notre société », se convaincra M. Ouédraogo qui, malgré tout a déploré le fait que « la musique burkinabè n’a pas été reluisante au cours de l’année 2018 ». Cela au regard de la faible production des œuvres musicales et peu de lauriers glanés par les acteurs à l’international, a-t-il expliqué, reconnaissant pour sa part que « cette situation est loin de mettre en doute le génie, la sagacité et la perspicacité des hommes qui font les artistes ». Ainsi, leurs métiers et talents leur seront reconnus le samedi 30 mars prochain au CENASA à partir de 20h.

Cette 6e édition des FAMA offrira aussi un podium aux jeunes talents dans le domaine de la musique pour qu’ils puissent s’exprimer. Les FAMA OFF (plateau découverte) se tiendront donc à l’espace TV5 le vendredi 29 mars 2019.

Cette année, les nominés aux FAMA qui « distinguent une personnalité culturelle dont l’action profite à l’ensemble des acteurs culturels et interpelle le grand public par son caractère innovant et bénéfique au développement de la culture et des arts en général, mais la filière musique en particulier », sont Walib Bara (Directeur général du Bureau burkinabè des droits d’auteurs), l’Abbé Roland Kima et Ibrahim Kéita.

Par Armand Kinda

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img