spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

« L’exil de l’amour » : La première œuvre de Windyam Assétou Maïga

La journaliste Windyam Assétou Maïga pose définitivement son empreinte dans l’univers des écrivains burkinabè, d’Afrique et du monde avec la mise sur le marché de son tout premier ouvrage d’une soixantaine de pages qui parle d’amour entre une grand-mère et sa petite fille et d’amour entre un homme et une femme. L’œuvre a été présentée aux journalistes ce jeudi 7 mars 2019 à Ouagadougou.

Windyam Assétou Maïga, auteure de l’oeuvre L’Exile de l’amour

« L’Exil de l’amour » nous parle d’un amour frappé par des vagues de contestations et de contraintes qui poussent en définitive les « amoureux », Patrice et Nadège à s’exiler pour vivre leur amour comme ils le ressentent. L’œuvre parle de l’amour entre une grand-mère et sa petite fille, aussi l’amour entre deux jeunes « diamétralement opposés » dont les parcours seront marqués par de nombreuses péripéties et qui décideront de s’exiler pour vivre parfaitement leur amour. L’exil de l’amour parce que, explique l’auteur, « la grand-mère à la fin du roman sera contrainte de s’exiler par la mort, cette faucheuse, laissant sa petite fille malgré elle ». C’est une manière de dire, selon les explications données par Windyam Assétou Maiga, que la mort est une forme d’exil. « L’exil de l’amour parce que les deux amoureux vont s’exiler et la grand-mère, en mourant est une manière pour elle de s’exiler parce qu’elle ne reviendra plus », a-t-elle résumé. Cette œuvre de « fiction inspirée un peu de la réalité », est un hommage rendu à sa grand-mère, celle avec qui l’auteur dit  avoir passé son enfance dans l’amour.

Windyam Assétou Maïga rêve aujourd’hui d’être une grande écrivaine. « C’est un plaisir pour moi d’écrire. J’ai toujours eu envie de voir mon livre être lu par des élèves pour leurs exposés », a-t-elle soutenu.

En plus de l’amour, plusieurs thèmes secondaires sont abordés dans cette œuvre. Il s’agit de la maltraitance des enfants, l’instabilité des couples, les problèmes d’adoption des enfants. La prochaine œuvre de Windyam Assétou Maïga sortira, si tout va bien, d’ici à fin janvier 2020 à en croire l’écrivaine qui a confié être actuellement sur le manuscrit d’un recueil de poèmes.

Par Armand Kinda

Minute.bf

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img