mardi 23 juillet 2024
spot_img

Tensions Bénin-Niger : « Le Président Talon a une ligne pro-occidentale » (Kemi Seba)

Lors de son rendez-vous tenu avec la presse burkinabè, le vendredi 14 juin 2024 à Ouagadougou, l’activiste béninois, Kemi Seba, s’est prononcé sur les tensions diplomatiques qu’il y a entre le Niger et le Bénin. Il a donné sa lecture de la situation.

Avant de donner son avis sur la situation diplomatique entre le Niger et le Bénin, le responsable d’Urgences panafricanistes a d’abord procédé à une identification « des ennemis » des peuples africains. « Les ennemis du Burkixna Faso sont les ennemis de tout homme noir et de toute femme noire qui foule le sol sur cette terre », a-t-il postulé.

Pour Kemi Seba, ce sont « les dirigeants néocoloniaux assujettis à l’oligarchie occidentale qui constituent le problème à la jeunesse panafricaine ».

Ainsi, qualifiant le Président nigérien le Général Tiani de « résistant à l’impérialisme », l’activiste béninois n’a pas gardé sa langue dans sa poche face au bras de fer entre le Niger et le Bénin. « J’entends certains dire que Kemi Seba, tu n’as pas le droit de défendre le Président du Niger parce qu’il y a un conflit avec le Bénin. Il n’est pas en conflit avec le Bénin. Le Président Tiani est en conflit avec le Président Talon parce qu’il a une ligne anti-impérialisme et le Président Talon a une ligne pro-occidentale. Il faut qu’on soit capable de le dire », a-t-il fait remarquer.

De son avis, il faut éviter que les peuples soient pris « en otage par des démarches de soumission ».

En rappel, après la décision de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de lever les sanctions contre le Niger, ce pays a maintenu ses frontières fermées contre le Bénin. Cette situation a occasionné des complications dans l’acheminement du pétrole nigérien via le Bénin. Et depuis lors, les prises de langues entrent les deux pays n’ont pas évoluent, le Premier ministre nigérien accusant le Bénin d’abriter une base militaire française qui forme des terroristes pour opérer sur leur territoire et la partie béninoise qui rejette cette version.

Lire aussi ➡️ Coopération : « La Russie ne sera jamais le messie de l’Afrique » (Kemi Seba)

Jean-François SOME

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : Le Magistrat Boureima Sanga démissionne du SAMAB

Dans une correspondance adressée au Secrétaire général du Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè (SAMAB), dont Minute.bf a pris...

Coopération : La Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies salue « le leadership » du gouvernement burkinabè

Le ministre en charge des affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, a reçu en audience ce mardi 23...

Procès en appel affaire Vincent Dabilgou : L’ancien ministre met en doute certains messages WhatsApp

L'ancien ministre des Transports, Vincent Dabilgou est à la barre, ce mardi 23 juillet 2024 à la Cour...

Coopération : Le président du parlement malien annoncé chez son homologue burkinabè

L'Assemblée législative de transition (ALT) accueille le Président du Conseil National de Transition (CNT) du Mali, le Colonel...