spot_img
lundi 4 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Réconciliation Nationale : Zeph discute du retour des exilés politiques avec des OSC

Le ministre d’État, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale a rencontré les Organisations de la société civile (OSC) favorables à la réconciliation nationale et au retour des exilés politiques ce 26 janvier 2021 à Ouagadougou. L’objectif était de faire une prise de contact et partager leurs visions sur la réconciliation nationale.

« Au cours de cette rencontre de prise de contact, nous avons évoqué la question du retour des exilés politiques et il est possible qu’un format soit défini pour permettre leur retour », a indiqué Pascal Zaïda, Coordonnateur du Cadre d’expression démocratique et porte-parole des OSC, au sortir de leur entrevue avec le ministre en charge de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré.

Pascal Zaïda a salué cet élan vers la réconciliation engagé par le président Roch Marck Christian Kaboré. « Nous appelons à la réconciliation nationale depuis 2015, aujourd’hui cela est une réalité. Nous ne pouvons que nous en réjouir, nous qui sommes reçus par un ministre en charge de cette réconciliation », se comble Pascal Zaïda.

Les responsables d’OSC présents à cette rencontre avec le ministre en charge de la réconciliation nationale

Ce fut, dit-il, une occasion pour « lui et les siens d’apporter leur vision sur la réconciliation nationale à Zéphirin Diabré ».

Celui-ci se satisfait du fait que le ministre en charge de la réconciliation nationale souhaite que « la réconciliation soit l’apanage de tous sans exception afin que le Burkina reparte sur de nouvelles bases ».

À ce titre, « personne ne peut se mettre en marge de cela. Surtout pas nous qui étions acteurs de la réconciliation depuis 2015, quand c’était très difficile » affirme-t-il.

Pour conclure, les OSC par la voix de Pascal Zaïda disent avoir promis à Zéphirin Diabré que dans les jours à venir, ils feront des propositions sur un canevas de réconciliation nationale selon eux, et les lui transmettront.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. En tout cas, on constate jusqu’à présent que rien de concret n’ a été fait. Cà tourne, çà se ballade, et çà ne parle même pas de l’essentiel. Et pourtant, à force de vouloir gagner du temps, il risque de se faire rattraper par le temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img