spot_img
mardi 27 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Prélèvement des taxes sur des produits de grande consommation: Le RENCOF craint une nouvelle inflation des prix

Ceci est une déclaration du Réseau national des Consommateurs du Faso (RENCOF) sur les mesures annoncées par le gouvernement pour soutenir l’effort de guerre. Lisez plutôt !

« Par une publication de la Direction de Communication de la Présidence du Faso, en date de ce 08 décembre 2022, le Réseau National des Consommateurs du Faso (RENCOF) apprenait la volonté du gouvernement de Transition, sous la houlette du MPSR 2, de prélever des taxes sur les produits de grande consommation, tels que la boisson, le tabac, Internet, les produits cosmétiques et la parfumerie. Objectif, mettre en place un fonds de soutien à l’effort de guerre.

Le RENCOF salue à sa juste valeur les efforts renouvelés des nouvelles autorités pour venir à bout du terrorisme qui menace les fondements de notre Etat. Toutefois, il accueille, avec perplexité et anxiété, cette orientation de nature à entrainer une nouvelle augmentation des prix desdits produits et par ricochet, une nouvelle vague inflationniste dans un pays qui trône en tête des pays de l’UEMOA, avec un taux de 19%.

Il s’interroge sur les types de boissons et de produits cosmétiques concernés, non sans relever que la plupart des produits indexés, déjà taxés, ont connu une augmentation sans précédent, suite à l’augmentation cumulée des prix des hydrocarbures, 135 F CFA, quelques mois plus tôt sous le MPSR 1.

Cette annonce intervient alors que le RENCOF s’attendait à des mesures de décrispation, soutenues par la baisse des prix des hydrocarbures, car le cours du baril du pétrole a significativement baissé sur le marché international, passant de 113 dollars en mai 2022 à 76 dollars, de nos jours.

Le RENCOF invite donc le gouvernement à explorer d’autres poches, encore qu’il en existe à foison dans ce pays, pour financer l’effort de guerre. Parallèlement, il prie le gouvernement de publier les résultats des audits des sociétés d’Etat réalisés par le MPSR 1, de commanditer les audits de gestion des budgets de la Défense et de la Sécurité des cinq (5) dernières années. Cette approche aura le mérite de renforcer la culture de la bonne gouvernance, de responsabiliser davantage les nouvelles autorités, de rétablir la confiance entre gouvernants et gouvernés et surtout de développer l’inclinaison de ces derniers à consentir plus de sacrifices.

Le RENCOF appelle les nouvelles autorités du MPSR 2 à prendre des mesures louables pour soulager les consommateurs, travaillés par la vie chère, sans véritables pouvoirs d’achat, qui ploient sous le poids de la conjoncture nationale et internationale.

Le Consommateur, d’abord !
Le Président
Adama BAYALA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img