mardi 16 juillet 2024
spot_img

Patrimoine culturel burkinabè : La Direction générale du tourisme en excursion touristique à Ecoferme ICHARA

La Direction générale du tourisme du Burkina Faso (DGT-BF) a effectué, ce samedi 29 juin 2024, une excursion touristique à la ferme Ecoferme ICHARA à Warmini dans la commune rurale de Kombissiri, région du Centre-sud. Cette sortie s’inscrit dans le cadre du mois du patrimoine burkinabè qui, du reste, a pour objectif d’inviter les Burkinabè à visiter les sites patrimoniaux.

Le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire depuis quelques années. Cette crise a des répercussions sur plusieurs domaines notamment le secteur du tourisme. Pour redynamiser ce secteur et faire du Burkina Faso, une terre d’accueil, une zone de destination privilégiée pour ses nombreux sites touristiques, le Gouvernement a instauré le mois du patrimoine culturel. Il s’agit de mettre en avant la diversité culturelle des populations et valoriser les sites touristiques du Burkina Faso. Entrant dans ce cadre, la Direction générale du Tourisme du Burkina Faso (DGT-BF) a effectué une virée touristique à la ferme Ecoferme ICHARA.

Monique Ouédraogo/Ilboudo, Directrice générale du tourisme, a fait savoir que le but de cette excursion touristique vise à assurer une pérennité du tourisme local

Selon Monique Ouédraogo/Ilboudo, Directrice générale du tourisme, le but de cette excursion touristique, vise à assurer une pérennité du tourisme local. « L’objectif n’est pas seulement le mois du patrimoine, c’est de faire en sorte qu’au-delà du mois du patrimoine, nous puissions donc continuer les visites sur les sites du patrimoine. C’est cette marque là que nous avons donnée à travers donc l’effectivité de cette visite », a confié Monique Ouédraogo/Ilboudo. Pour la directrice générale du tourisme, le choix de la ferme Ecoferme ICHARA pour cette excursion découle de sa singularité. En effet, le site Ecoferme ICHARA, a-t-elle soutenu, est la reconstitution d’un site touristique faunique. Matériellement, la ferme dispose, d’un musée dans lequel sont conservés des espèces d’animaux comme le buffle, la girafe, les crocodiles, etc.

Pour le promoteur d’Ecoferme ICHARA, Noufou Compaoré, cette visite dans sa ferme est une décoration pour lui

Pour le promoteur d’Ecoferme ICHARA, Noufou Compaoré, par ailleurs concessionnaire de chasse, cette visite dans sa ferme est non seulement une décoration pour lui, mais également une invite à la persévérance. « Franchement, ça me fait un baume au cœur parce que c’est un encouragement pour moi, c’est comme si on m’avait décoré et m’encourage à aller de l’avant que l’idée que j’ai eue avec mon équipe était très bien vue. La preuve, ils apprécient », s’est-il satisfait.

Par ailleurs, Monique Ouédraogo/Ilboudo, s’est dite satisfaite de la visite qui a permis à elle et à ses collaborateurs de se ressourcer culturellement à travers le musée de ladite ferme. Enfin, pour Monique Ouédraogo/Ilboudo, cette visite est une preuve que le « Pays des hommes intègres est fréquentable toujours malgré le narratif extérieur ».

Vue du musée faune et flore à la ferme Ecoferme ICHARA

Précisons que cette excursion touristique, a été marquée symboliquement par le reboisement de 24 plants sauvages, tel le baobab, le raisin, le néré, les lianes et le caïlcédrat, ce qui servira de bosquet touristique.

Pour information, la ferme Ecoferme ICHARA existe depuis 2008. Elle dispose d’une superficie d’environ 10 hectares sur laquelle on y pratique la pisciculture, la fruiticulture et l’élevage de plusieurs espèces animales. La ferme a également un espace de détente, une restauration et une piscine.

Jean-François SOME
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

France : Macron a accepté la démission de son Premier ministre mais…

Emmanuel Macron, président français, a accepté la démission de son Premier ministre, Gabriel Attal et son gouvernement, ce...

Produits éclaircissants : La responsable de « Faridah Cosmétiques » auditionnée par le CSC

Dans un communiqué ce mardi 16 juillet 2024, le Conseil supėrieur de la communication (CSC) a annoncé avoir...

Burkina : Des femmes plaident pour leur implication dans les instances de recherche de la paix

Les femmes veulent leur implication dans la recherche de la paix au Burkina Faso. Réunies autour de l'Association...

Promotion de la bonne gouvernance : la Présidence du Faso se dote d’un code d’éthique et de déontologie

(Ouagadougou, 16 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a reçu ce...