jeudi 25 juillet 2024
spot_img

Ouagadougou : Le PDS supervise une opération d’assainissement des bordures de voies

Le Président de la délégation spéciale (PDS) de la commune de Ouagadougou, accompagné du service technique de la mairie et la police municipale, a effectué ce mercredi 10 juillet 2024, une visite terrain dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou pour superviser le curage des caniveaux. L’objectif de cette visite est non seulement d’ordonner aux populations « illégalement » installées le long des voiries de respecter la législation, mais aussi de débarrasser les boutiques de certains commerçants bâties sur les caniveaux.

La saison des pluies rythme avec la recrudescence des maladies telles que le paludisme et la dengue. L’hivernage est aussi le temps des inondations et autres catastrophes naturelles. Et c’est en anticipation à ces fléaux que le Président de la délégation spéciale (PDS) de Ouagadougou, Maurice Konaté et le service technique de la mairie ont visité les lieux de curage de caniveaux à Saint Léon à quelques encablures du marché de Sankaryaré.

L’occupation anarchiques des bordures de voies a des conséquences

Selon lui, cette sortie de terrain vise à toucher du doigt les réalités du curage des caniveaux et à réprimer « l’incivisme » y afférent. « Partout où nous sommes passés, nos hommes sont à pied d’œuvre pour curer les caniveaux et malheureusement, ils se butent à des endroits où les gens ont carrément pavé sur les caniveaux et du coup on ne peut plus accéder », a-t-il regretté. Cela, dit-il, a comme conséquence des caniveaux qui contiennent de l’eau stagnante constituant des gîtes favorables aux développements des moustiques de la dengue et du paludisme.

Pour le PDS Konaté, ces genres de pratiques sont illégales, et même dangereuses. À cet effet, il cite le cas d’un poteau électrique qui a été encerclé par un maquis à Boulmiougou, en promettant que les choses ne vont pas rester en l’état. « Vous avez aussi été témoin des gens qui ont construit pour encercler la haute tension. Vous avez vu le maquis dans lequel nous sommes passés, c’est le poteau de la haute tension qui sert de miroir où les gens dansent autour. C’est très dangereux », s’est-il désolé.

Ici, le PDS a fait le constat d’un maquis construit autour d’un poteau électrique

Le PDS a invité les commerçants qui ont installé anarchiquement leurs lieux de commerce au bord des voiries et même sur certains caniveaux, à toujours se référer à la réglementation en vigueur, ce qui leur évitera les déguerpissements par la force.

Pour information, cette sortie du PDS de la commune de Ouagadougou a concerné les quartiers Saint-Léon sis à Sankareyaare, Kossoghin, Boulmiougou et Oscar Yaar. Foi du PDS de Ouagadougou, les mêmes opérations se poursuivront dans les autres grandes villes du Burkina Faso.

Jean-François SOME

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : L’armée se démarque d’une vidéo mettant en scène des présumés combattants mutilant un corps humain

Dans un communiqué ce mercredi 24 juillet 2024, l'État-Major Général des Armées burkinabè condamne se démarque des actes...

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...