spot_img
dimanche 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Ouagadougou : La SONABEL effectue un reboisement « audacieux » à Zongo

L’Association pour la Préservation et la Restauration de la Nature (APRN) de la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL), a initié ce samedi 16 mars 2024, une campagne de reboisement en saison sèche sur le site de son bosquet sis au quartier Zongo de Ouagadougou. Cette activité placée sous le parrainage du Directeur général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, a connu la participation effective du ministre en charge de l’énergie, Yacouba Zabré Gouba et de celui en charge de l’environnement, Roger Baro.

Ce sont 10 743 plants de 24 espèces locales et exotiques qui ont été mis en terre sur ce bosquet de 20 hectares, selon les explications des premiers responsables de l’APRN. Pour l’entretien des arbres, il est installé 02 forages de 16m³ et 25m³ connectés à un château de 30m³ qui serviront à l’arrosage des plants. A cela, s’ajoutent 28 robinets et 12 bassins disséminés sur l’ensemble du site. En plus des arbres qui seront plantés, il est prévu également sur le site, des activités de maraîchage qui seront pratiquées par les populations riveraines en contrepartie de l’entretien des plants.

Une vue du site qui recevra les 10 743 plants

Pour la Présidente de l’APRN, Chantal Ilboudo/Ouattara, cette initiative est un défi que son association s’est donnée pour ambition de relever, en contribuant à « la restauration du couvert végétal en dépit de la saison sèche qui bat son plein en ce moment ». Une première au Burkina Faso qui, permettra, d’après elle, de sortir des sentiers battus pour apporter de l’innovation dans la marche vers la transition écologique.

Un investissement de 171 millions FCFA

De ses dires, en décidant de lancer cette campagne de reboisement en cette période caniculaire, l’APRN veut « oser l’innovation pour apporter du changement dans la conception selon laquelle une campagne de reboisement est impossible en saison sèche ».

Chantal Ilboudo, Présidente de l’APRN expliquant l’idée du reboisement en saison sèche

« C’est un reboisement audacieux, un défi que nous nous sommes lancés à nous-mêmes et que nous sommes en passe de réussir. Comme je l’ai dit, c’est osé. Mais nous nous sommes entourés de beaucoup de précautions pour que ce défi soit relevé. Avec la quantité d’eau qui existe et la motivation des populations, nous avons bon espoir que les arbres seront bien entretenus », a-t-elle affirmé.

Pour le Directeur général (DG) de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, en plus de la résilience sécuritaire et énergétique, la nationale de l’électricité s’est engagée dans une résilience environnementale d’où la création en 2021, de l’APRN. Elle traduit, selon ses dires, l’ambition de la SONABEL d’être un acteur majeur de la transition écologique en contribuant à l’atténuation des effets du réchauffement climatique.

Souleymane Ouédraogo, DG de la SONABEL disponible à accompagner l’initiative de l’APRN

Il a salué cette initiative de l’APRN qui vient, pour lui, impulser une nouvelle dynamique dans le combat pour le reverdissement des villes et campagnes du Burkina Faso.

« En organisant ce reboisement en saison sèche, vous avez affronté l’adversité, rêvé grand, osé l’innovation et je voudrais vous formuler toutes mes félicitations », a salué Souleymane Ouédraogo, assurant les membres de l’APRN de sa disponibilité à les accompagner pour l’ensemble de leurs initiatives. Il a précisé que la réalisation de ce bosquet est estimé à un coût global de 171 millions FCFA.

Prenant part à cette activité, le ministre en charge de l’énergie, Yacouba Zabré Gouba, a, lui aussi, salué l’initiative de l’APRN. A l’en croire, la question de la déforestation occupe une place de choix dans la politique du gouvernement. Pour le ministre, une telle initiative est salutaire en ce sens qu’elle permettra non seulement de restaurer le couvert végétal dans cette partie de la ville, mais, également, elle contribuera à la création d’emplois et d’un cadre sécurisé pour les populations riveraines.

Le ministre de l’énergie (à droite), Yacouba Zabré Gouba, procédant à une plantation symbolique d’arbre

« C’est une initiative assez noble qui mérite notre accompagnement. Et comme vous le savez la question de la déforestation occupe une place de choix dans la politique du gouvernement. Donc il était nécessaire que nous soyons à leurs côtés pour leur exprimer notre soutien, et notre accompagnement. Mais également passer le message d’encouragement à persévérer dans cette initiative », a indiqué le ministre de l’énergie.

Présent à ses côtés, son homologue de l’environnement, Roger Baro, a aussi salué « l’audace » de l’APRN, qui a, selon lui, anticipé sur une vision du Ministère de l’environnement.

Le ministre de l’environnement, Roger Baro rassurant de la disponibilité des services techniques de son département pour le suivi des plants

« Dans notre politique 2024, il est prévu de faire des reboisements en anticipation de la saison des pluies. Donc nous saluons l’APRN qui a vu loin parce que nous avons instruit pour qu’en 2024, nous puissions faire un reboisement en terme de bosquets. On appelle ça des reboisements maîtrisés sur des sites maîtrisés où la maîtrise de l’eau est totale », a-t-il déclaré.

Tout en félicitant l’association, le ministre Roger Baro s’est engagé à œuvrer, avec les services techniques de son ministère, pour un suivi effectif des plants qui ont été mis en terre.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img