spot_img
vendredi 7 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Menaces terroristes: « la catastrophe peut venir de la région du Centre-nord »

Ceci est une interpellation d’un citoyen burkinabè sur les derniers développements de la menace sécuritaire dans ke pays, où les terroristes étendent leurs tentacules dans la région du Centre-Nord, à 100 km de la capitale, Ouagadougou. Lisez!

« Ouvrir bien l’œil dans la REGION DU CENTRE NORD: Il s’agit bien du “Centre”, une région qui ne fait pas frontière avec un pays voisin. Mais on est en droit de penser que la catastrophe peut aussi venir de cette zone. Quand « 7 bandits-terroristes vêtus de tenues de l’armée burkinabè peuvent venir semer la panique hier soir (12 Avril 2019) au quartier « Bam-village », puis disparaitre comme ils sont venus, il faut bien ouvrir bien l’œil. Souvenons, c’est dans cette même zone (région du Centre Nord) que suite aux saccages du siège des Koglgweogo par les terroristes en 2018, une recherche/ratissage rapide avait permis aux mêmes Koglweogo de mettre la main sur 2 ou 3 terroristes dont les dires face aux cameras faisaient froid au dos. Par la suite, ces terroristes s’étaient bien organisés et puis, en revenant à la charge en fin Janvier-début Février 2019, ont créé ce que nous savons : Yirgou.
Il y a quelques jours, 6 (?) terroristes qui repartaient sur Yirgou auraient été interceptés par les FDS. Et hier (12 Avril), ces terroristes reviennent semer la désolation encore à visage découvert avec des tenues militaires, dans les faubourgs de Kongoussi. Nous ne reviendrons pas sur les cas répétés à Pissila, à Bourzanga, Namsiguia…
Lorsque c’est dans une zone frontière avec d’autres pays, on suppose que les forces du mal commettent leur forfait et passent la frontière, hormis le cas de l’Est où elles s’étaient « sanctuarisées ».

Bravo au FDS de les avoir maintenant délogées ! Que disons-nous donc ? Ces gens (terroristes) se promènent de villages en villages, achètent l’essence, s’approvisionnent en riz, cube Magi, huile, etc, auprès des boutiquiers…puis partent attaquer les FDS et « s’évaporent » dans la nature ; dans ce pays de savane, dans une zone où tous les morceaux de terre appartiennent à des propriétaires… »

BURKINA SURVIE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img
error: Le contenu est protégé !!