spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Journée promotionnelle de l’oignon: Le problème de commercialisation soulevé par les producteurs

 

A la veille de la foire de l’oignon prévue se tenir demain 14 avril dans le village de Tougou dans la commune de Namissiguima, les producteurs maraîchers ont été conviés à un forum sur le thème de la 3e édition de la Journée Promotionnelle de l’Oignon (JPO): »Contribution de la production de l’oignon à l’autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes de la commune de Namissiguima: défis et perspectives « . Cette conférence qui s’est tenue ce samedi 13 avril à 10h, a vu une participation massive des producteurs de la commune, précisément ceux du secteur de l’oignon.
Sous la présence de monsieur le Maire de la commune de Namissiguima BELEM Kabaré Amadé, la conférence était conduite par 3 services, notamment la Direction Régionale de l’Agriculture du Nord, la Chambre Régionale de l’Agriculture du Nord(CRA/NORD), et la Caisse Populaire du Nord.

Selon les enquêtes réalisées, la production de l’oignon contribue à l’autonomisation socioéconomique de la population burkinabé. Il est ressorti de ces échanges avec les producteurs que sur la production agricole nationale, l’oignon occupe 32%. 15% émane de la région du Nord. A écouter Issa SAVADOGO, DR de l’Agriculture, la production de l’oignon dans la region du Nord occupe plus de 2000 ha de terres et chaque année plus de 75. 000 tonnes d’oignons sont produites et généreraient plus de 7 milliards de f cfa.  » Cette année, sur 14 producteurs enquêtés dans la commune de Namissiguima, un revenu monétaire consistant a été enregistré. Ces producteurs ont pu scolariser leurs enfants (37) avec une somme de plus de 2 millions. Ils ont réalisé des constructions de maisons d’habitation avec un coût de 15 millions d’environ. 910 000f ont été investis par ces personnes dans le maintien de leur propre santé. Des achats de matériels, d’engins à la hauteur de 6 135 000f. Dans le social, ces enquêtés ont dépensé 7 630 000f. Tout ça pour dire que les producteurs vivent pleinement de leur activité », ajouté Issa SAVADOGO.

Issa Savadogo, Dr de l’Agriculture du Nord, conférencier

Des défis ont été relevés au cours du forum, entre autre une production de qualité pour galvaniser les acheteurs. Justement, les producteurs ont également inscrit en recommandation de nombreux points: réhabilitation des retenus d’eau notamment les boulis, mise en place d’une police environnementale, octroie de subventions, création de centres de conservation et d’un marché et la réglementation des prix de l’oignon, des ateliers de renforcement de capacité,…
A la suite de ces recommandations faites, Assita SAVADOGO de la caisse populaire a indiqué que la chaîne de valeurs initiée par leur structure vient répondre au souci de commercialisation.

Monsieur Doudou, president de la Chambre regionale d’Agriculture

Quand au président de la CRA/NORD, monsieur Doudou, il à invité les producteurs à se réunir en groupement, qui est la seule façon de lutter contre le déséquilibre du prix du sac d’oignon sur le marché.

Sévérin Ouédraogo

Correspondant à Ouahigouya

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img