spot_img
lundi 22 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Médias publics: le SYNATIC vent débout contre des décrets du gouvernement


Le Syndicat autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) était en conférence de presse ce lundi 23 décembre 2019 à Ouagadougou. L’objectif de ladite conférence était de faire l’état des lieux après « l’adoption surprise le lundi 16 décembre par le gouvernement des décrets portant statut dérogatoire pour les Editions Sidwaya et la Radio télédiffusion du Burkina (RTB) ».


« Le SYNATIC qui est entré en négociation avec le gouvernement depuis le 7 novembre 2019 a été surpris par l’adoption des décrets alors que les deux parties en discussion ne sont parvenues à aucun accord sur les différents points y compris le contenu des décrets », a déploré, Abdoulaye Sanfo, Secrétaire général adjoint du SYNATIC qui par ailleurs, a précisé que les négociations ont été suspendues par la délégation gouvernementale.

Ainsi, « que signifie cette manœuvre du gouvernement ? », se demande le SYNATIC alors que, disent les conférenciers, la suspension des négociations le 8 novembre dernier avait pour but d’ « harmoniser les positions en vue d’une reprise le 22 novembre pour conclure un accord ».


« Trahison et un manque de considération… »


Considérant l’attitude du gouvernement de « trahison et d’un manque de considération », le SYNATIC « à compter de ce jour », dit relancer son combat afin d’amener le gouvernement à traiter la question du changement de statut des médias avec plus de sérieux.

Précisément, « des sit-in, des grèves générales » sont entre autres actions annoncées. Au SG de la SYNATIC, Sidiki Dramé d’ajouter que « d’autres formes dont « nous préférons taire sont envisagées si la question n’est pas résolue ». A cet effet, « nous pouvons vous rassurer que les travailleurs sont mobilisés au sein du SYNATIC », a rassuré le SGA, tout en précisant que tout travailleur est libre de participer ou non à leurs actions.
Toutefois, le SYNATIC se dit toujours ouvert au dialogue et invite le gouvernement « à rectifier le tir afin d’éviter toute détérioration du climat social dans les médias publics ».
Franck Michaël KOLA (Stagiaire)
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img