jeudi 25 juillet 2024
spot_img

Lutte antiterrorisme : « L’utilisation de la force dépendra de l’adversaire » (Capitaine Ibrahim Traoré)

Le président de la transition, chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré, a rencontré les étudiants burkinabè à l’université Joseph Ki-Zerbo, ce mardi 17 janvier 2023. Cette rencontre a permis au capitaine Traoré d’écouter les préoccupations des étudiants et de proposer des esquisses de solutions à toutes ces préoccupations. Une rencontre au cours de laquelle les étudiants ont eu la latitude d’exposer leurs préoccupations.

« Il y a plusieurs années de cela, j’étais aussi dans ces amphis pour écouter les enseignants. Je suis très heureux d’être ici dans ce temple du savoir. Qu’on puisse échanger à bâton rompu pour la ligne de la Transition », s’est réjoui le capitaine Ibrahim Traoré, avant de poursuivre : « ici, à l’université, j’ai vécu des situations. Je connais à peu près la situation de ce Campus ».

Il est revenu sur le nombre croissant des étudiants d’année en année avec un manque criard d’infrastructures pour faciliter leurs études. Il a aussi évoqué la question du chevauchement des années dont sont victimes plusieurs promotions estudiantines.

Lire aussi : Burkina : Les étudiants attendent Ibrahim Traoré là où « ses prédécesseurs ont échoué »

« Il n’y a pas eu une anticipation pour permettre aux étudiants de suivre correctement les cours. Nous sommes conscients et au courant de tout cela. Le manque d’enseignants, le problème d’évaluation… ce sont des problèmes connus. Nous essayerons d’apporter des réponses cohérentes », a-t-il promis a ces milliers d’étudiants qui ont envahi les amphithéâtres pour l’occasion. Mais le président de la transition a voulu être plus réaliste sur la situation des universités.

« Nous ne pouvons pas vous dire qu’on va ressoudre tous les problèmes du campus. Si je vous dis cela, c’est que j’ai menti. Mais nous allons faire le nécessaire. Nous allons apporter notre réponse à la situation », a-t-il promis.

« L’utilisation de la force dépendra de l’adversaire »

Le Burkina Faso est, depuis quelques mois, tristement célèbre, à cause des multiples agressions terroristes dont sont victimes certaines de ses populations. Le nombre de personnes déplacées internes (PDI) a considérablement augmenté créant au pays un problème humanitaire considérable. Presque 2 millions de personnes sont PDI, selon le dernier bilan du CONASUR.

Lire aussi : Insécurité : Le Burkina connait une hausse de plus de 42 000 PDI en un mois

Les nouvelles autorités travaillent à trouver des solutions à ces problèmes. Laquelle situation a été evoquée par les étudiants, eux qui comptent en leur sein, plusieurs étudiants déplacés internes.

« D’octobre à aujourd’hui (janvier 2023, ndlr) le nombre d’attaques s’est multiplié. Ils (terroristes, ndlr) ont commencé à plus s’en prendre à nos populations civiles… Ce qui se passe, c’est que nous nous sommes résolus à résoudre cette situation (…) », a soutenu le chef de l’Etat, qui estime que « le fond du problème du Burkina Faso, c’est la gouvernance ». « Notre gouvernance, depuis des décennies, est la résultante de ce que nous vivons actuellement (…) », a-t-il déploré. Le capitaine Traoré assure : « les attaques se sont multipliées mais nous apportons notre réponse. [Les terroristes] essaient de nous décourager. Mais, nous les combattons ».

« Cette guerre, nous ne l’avons pas choisie. Le Burkina n’a attaqué personne. Le fond du problème du Burkina, c’est la gouvernance. C’est ce qu’il faut changer », est-il convaincu.

Le capitaine Ibrahim Traoré a aussi promis que la lutte contre le terrorisme va s’intensifier en vue de libérer le pays de l’hydre terroriste qui a fini par tendre ses tentacules dans toutes les régions du pays. « L’objectif de cette lutte, pour nous, c’est de montrer une certaine force parce que l’utilisation de la force dépendra de l’adversaire (…) S’il comprend, nous n’utiliserons pas cette force mais s’il continue de tuer nos populations, nous nous verrons dans l’obligation… », a conclu le capitaine Traoré sur la question.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : L’armée se démarque d’une vidéo mettant en scène des présumés combattants mutilant un corps humain

Dans un communiqué ce mercredi 24 juillet 2024, l'État-Major Général des Armées burkinabè condamne se démarque des actes...

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...