spot_img
dimanche 19 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Infrastructures routières : La ROCADE de Koudougou, grand soulagement des usagers

Koudougou, chef-lieu de la région du Centre-ouest, fait peau neuve. C’est le moins que l’on puisse dire après la réalisation des travaux de la ROCADE dans la ville. Le Ministère des infrastructures et du désenclavement (MID) a, au cours d’une formation des journalistes, fait découvrir ce joyau. C’était le 11 avril 2024 à Koudougou.

« Koudougou a sa voie de contournement », s’est réjoui Hamidou Yaméogo, natif de Koudougou sur la réalisation de la ROCADE. En effet, la ROCADE, c’est une double voie de 13 km qui fait le rond de la ville de Koudougou.

En image, la Rocade qui entoure le centre-ville de Koudougou

Plus concrètement, les usagers qui quittent Ouagadougou pour Dédougou qui étaient obligés de traverser toute la ville de Koudougou en passant par le centre-ville, de même que ceux qui veulent aller à Réo, n’y sont plus obligés. La ROCADE leur offre la possibilité de contourner le centre-ville de Koudougou. Selon Elie Kaboré, Directeur régional en charge des infrastructures du Centre-ouest, les travaux ont consisté à l’aménagement de deux fois deux voies sur une longueur de 7 km, en complément des 6 autres km déjà réalisés par le Millenium challenge account (MCA), et avec un reversement en béton de 4 cm. Toujours selon ce dernier, « le but premier de cette voie est de décongestionner la ville de Koudougou, de déporter le maximum de trafic qui passe par le centre de la ville et une partie du trafic urbain sur cet axe périphérique appelé ROCADE ».

Elie Kaboré, expliquant les bienfaits de la Rocade pour la ville de Koudougou

Soulagement des usagers

L’impact de la réalisation de la ROCADE sur les populations est directement visible, nous fait croire Abdou Ouédraogo, natif de Koudougou. « En plus de fluidifier la circulation routière, elle rend Koudougou encore plus belle, parce que le développement de nos villes passe par le développement des routes. L’autre avantage non des moindres de cette ROCADE, c’est qu’elle bénéficie aux populations. Avec l’aménagement, les lampadaires, chaque citoyen de Koudougou profite au maximum, l’insécurité est réduite. Ça crée un commerce tout autour des 13 km de la ROCADE », a-t-il confié.

Frédéric Beremwoudougou se réjouissant de la réalisation de la Rocade

Frédéric Beremwoudougou, un autre résident de Koudougou, n’a lui aussi pas caché sa satisfaction de voir sa ville bénéficier de telles infrastructures. « Depuis que nous avions cette voie appelée ROCADE, c’est le soulagement. Notre joie est grande et nos remerciements sincères sont à l’endroit des réalisateurs. Avant cette route, pour avoir l’accès à la gare de Koudougou, c’était la croix et la bannière. La voie était impraticable. Mais ce goudron est venu et tout est réglé. La circulation est devenue fluide. Plus de poussières. Les commercants sont soulagés », s’est réjoui Frédéric Beremwoudougou.

Précisons que les travaux, de cette ROCADE (pensée depuis 1956), qui ont démarré en juillet 2020, ont pris fin en décembre 2021, selon Logossina Barro, chef de projet à l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB). Le coût du projet, en plus de l’assainissement, se chiffre à environ 5 milliards de F CFA.

D’autres infrastructures d’envergure arrivent à Koudougou…

Outre la réalisation de la ROCADE, les responsables des infrastructures du Centre-ouest ont fait savoir que d’autres projets d’envergure sont en cours de réalisation par l’AGETIB sur le financement du Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B).

Une piste de la Rocade

Il s’agit entre autres, du projet de construction des 36 ouvrages dans 36 villes du Burkina Faso, dont le Centre-ouest bénéficie de 10 ouvrages. Il y a également, d’autres projets tels que les pistes rurales au niveau des villages, qui participent au désenclavement interne qui va faciliter l’acheminement par les producteurs des produits de consommation les producteurs vers les centres de consommation. En gros, a confié Elie Kaboré, c’est près de 250 km de pistes rurales pilotées par l’AGETIB qui seront réalisés dans les communes de Koudougou et Réo.

En rappel, la visite de la ROCADE réalisée par l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB) et le Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B), entrait en marge d’un atelier d’information et de sensibilisation sur les actions et missions du Ministère des infrastructures et du désenclavement (MID).

Lire aussi : Burkina : Le Ministère des infrastructures fait découvrir ses actions et ses missions aux journalistes

Mathias Kam
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img