mardi 16 juillet 2024
spot_img

Infrastructures : Les travaux d’élargissement de la RN°2 ont commencé

Le Premier ministre, Me Apollinaire Kyelem de Tambela, accompagné du ministre des Infrastructures, Adama Luc Sorgho, a officiellement lancé les travaux d’élargissement et de modernisation de la route nationale n°2 reliant Ouagadougou à la ville de Ouahigouya. La cérémonie a eu lieu, ce samedi 15 juin 2024. Le délai d’exécution des travaux est de 36 mois hors saison pluvieuse. Le coût total est évalué à 68 438 868 634 F CFA financé par les ressources du prêt entre l’Etat burkinabè et Vista Bank.

Le projet d’élargissement et de modernisation de la section urbaine de la RN2 s’étend du rond-point de la jeunesse à l’intersection de la voie de contournement, sur un linéaire total d’environ 16 km. Elle traverse respectivement l’arrondissement 3 (Tampouy, Kilwin, Rimkieta et Bissighin), l’arrondissement 8 (Bassinko), l’arrondissement 9 (Watinooma et Yagma), les communes rurales de Pabré et de Sourgoubila. Le projet vise à décongestionner la circulation et à assurer la sécurité routière sur la section urbaine de la RN2.

Le Premier ministre a fait savoir, dans son discours lu par le ministre des infrastructures et du désenclavement (MID), Adama Luc Sorgho, que ces travaux s’inscrivent dans la stratégie de développement du secteur des transports, notamment, en matière de décongestion, de fluidité du trafic et de sécurisation des usagers à travers la modernisation du réseau routier urbain et interurbain ainsi que dans le schéma d’aménagement des artères principales des villes du Burkina Faso.

En effet, à en croire Adama Luc Sorgho, la ville de Ouagadougou, est confrontée à des problèmes de mobilité résultant d’une offre insuffisante en matière d’infrastructures de transport urbain. Aussi, le niveau d’encombrement de la route nationale n°2 ne lui permettait plus d’assurer avec efficacité le trafic combien important. « Les travaux sont groupés en un lot unique et consistent essentiellement à : élargir la route existante en 2×2 voies et prévoir un site propre pour Bus Rapid Transit (BRT) en revêtement Béton Bitumineux ; réaliser des voies de contre-allées servant de voies cyclables et de trafic riverain ; construire un échangeur au carrefour de Rimkiéta y compris trois (03) ouvrages d’art ; construire un passage supérieur à l’intersection entre la route nationale N°02 (RN 2) et la voie de contournement ; construire des bretelles d’accès (environ 3.8km) aux ouvrages ainsi que la voie de liaison ; construire des ouvrages d’assainissement et de drainage (caniveaux, dalots, et amorces de canaux de grande section) ; procéder au déplacement et à la protection des réseaux existants et à la mise en place d’un réseau d’éclairage ; procéder à la mise en œuvre des mesures environnementales et sociales et réaliser et entretenir les voies de déviation », a-t-il décrit.

Le délai d’exécution des travaux est de 36 mois hors saison pluvieuse. Le coût total est évalué à 68 438 868 634 F CFA financé par les ressources du prêt entre l’Etat burkinabè et Vista Bank.

Le ministre Adama Luc Sorgho invitant l’entreprise à « assurer l’exécution des travaux dans les règles de l’art, et dans les délais prescrits… »

À terme, d’après le ministre Sorgho, la réalisation de ces projets permettra : d’assurer une liaison rapide et directe entre le centre-ville et les quartiers périphériques Nord de Ouagadougou (Tampouy, Kilwin, Rimkiéta, Bissighin, Bassinko, Watinooma, Yagma, Sabtenga et Nakamtenga ) ; fluidifier la circulation et minimiser les pertes de temps engendrées par les importants embouteillages ; améliorer les conditions de sécurité des usagers de la route ; contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des populations riveraines; réduire les nuisances sonores et atmosphériques en améliorant la fluidité du trafic automobile.

« M’adressant particulièrement aux responsables de l’entreprise et des Cabinets, attributaires des marchés, je les invite surtout à mettre en œuvre toutes leurs compétences et toutes leurs technicités pour assurer l’exécution des travaux dans les règles de l’art, et dans les délais prescrits. Aussi, je les exhorte à maintenir une fluidité de la circulation et une sécurité absolue des usagers et des riverains pendant l’exécution des travaux. En un mot, ils doivent faire preuve de professionnalisme », a demandé Adama Luc Sorgho.

Lire aussi ➡️ Burkina : Lancement des travaux de réhabilitation des avenues Yennenga et du Moogho

Mathias Kam

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

France : Macron a accepté la démission de son Premier ministre mais…

Emmanuel Macron, président français, a accepté la démission de son Premier ministre, Gabriel Attal et son gouvernement, ce...

Produits éclaircissants : La responsable de « Faridah Cosmétiques » auditionnée par le CSC

Dans un communiqué ce mardi 16 juillet 2024, le Conseil supėrieur de la communication (CSC) a annoncé avoir...

Burkina : Des femmes plaident pour leur implication dans les instances de recherche de la paix

Les femmes veulent leur implication dans la recherche de la paix au Burkina Faso. Réunies autour de l'Association...

Promotion de la bonne gouvernance : la Présidence du Faso se dote d’un code d’éthique et de déontologie

(Ouagadougou, 16 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a reçu ce...