mercredi 24 juillet 2024
spot_img

Foire du « consommons local » : La 2e édition du Burkin’Daaga programmée du 23 au 31 mars 2019

Après une première édition jugée satisfaisante, l’association Burkina Wa-mêdo, en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), actionne le levier de la 2e édition de la foire du « consommons local », appelée Burkin’Daaga, qui se tiendra du 23 au 31 mars prochain à la Maison du peuple à Ouagadougou.

Foire-expos, panels-débats, formation, rencontres B to B, diner gala, etc. seront au menu de ce deuxième grand rendez-vous de la foire du « consommons local » qui réunira en un seul lieu, en une seule période, plus de deux cent exposants nationaux. « Enjeux et démarche pour un management efficient de la qualité de notre production locale ». C’est le thème retenu pour cette deuxième édition du Burkin’Daaga qui vise à « célébrer les producteurs locaux mais aussi les compétences locales du Burkina », a indiqué Ibrahim Ouédraogo, président de l’association Burkina Wa-mêdo qui s’est réjoui du fait que la foire permette aujourd’hui de « prendre part de manière active et déterminée à l’effort de développement de promotion des produits made in Burkina Faso ».

Ibrahim Ouédraogo, président de l’Association Wa-mêdo appelle à un sursaut patriotique en consommant local

Il explique que la 2e édition de cette foire sera un temps de réflexion pour analyser la problématique de la qualité des produits nationaux, et s’inscrit dans une dynamique d’intégrer la démarche qualité dans les comportements des producteurs dans un monde de business où la dimension qualité est de plus en plus prise en compte dans les choix des consommateurs. Ce deuxième rendez-vous permettra au grand public de porter un regard différent sur les produits locaux. « Il y a va de la survie de nos économies en proie à la concurrence déloyale que connait notre production locale », a rappelé le président de l’association Wa-mêdo, qui pense de ce fait que le Burkin’Daaga est la réponse active à cet appel de « sursaut patriotique » pour le self développement du Burkina Faso.

Les membres de l’association Burkina Wa-mêdo, pour qui les objectifs du développement durable posent la question du développement de nos pays dans sa globalité, avec une claire conscience de cet enjeu, appelle l’Etat à mettre en place des « politiques nationales de normalisation des produits » tout en facilitant l’acquisition de ces normes aux producteurs et transformateurs mais aussi l’accès aux facteurs de marché et de production.

Pour cette deuxième édition dont le budget prévisionnel s’élève à 76,4 millions de FCFA, le président de l’association qui a posé le problème du contexte économique difficile lié à l’insécurité que connait le Burkina Faso, a appelé à l’engagement citoyen des mécènes, des sponsors, des plus hautes autorités afin d’appuyer cette cause, celle de la promotion des produits made in Burkina, « le rêve de la prospérité, de la paix, de la stabilité du Burkina ».

Par Armand Kinda

Pour minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...

Fonctionnement de l’administration publique : le gouvernement crée une Commission de régulation des dysfonctionnements

(Ouagadougou, 24 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé, ce...