spot_img
dimanche 16 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FBF : « Il est temps de sonner la rupture», Ibrahim Dianda, consultant sportif

Ceci est une analyses du consultant sportif Ibrahim Dianda sur le football burkinabè.

« Il est temps de sonner la rupture et demander aux dirigeants qui sont en train de régler les comptes personnels d’aller se reposer et passer la main à des personnes qui peuvent rassembler pour le renouveau de notre football.

Au delà du résultat décevant lors de ces deux matchs importants pour la qualification au mondial 2026, (Ndlr; Egypte 2#1 Burkina; Burkina 2#2 Sierra Leone) ce qu’il faut retenir c’est toute l’ambiance qui règne autour de cette équipe nationale causée par la farce d’Août 2020.

Oui je le dit et je le répète loin d’une élection ça été une farce avec donc pour conséquence des trahison, des retournement de vestes, des règlements de comptes, des coups au dessous de la ceinture et pour finir une désunion totale au sein de la grande famille footballistique.

Les supporter que nous sommes restons les plus grands perdants lorsque nous mettons tous nos organes pour supporter notre équipe nationale et nous nous rendons compte que face aux difficultés ceux là qui doivent trouver des solutions sont les premiers à semer la graine de la division.

Encore plus décevant de savoir que d’autres, parce qu’ils n’ont pas été pris en compte aussi travaillent à faire chavirer le bateau juste pour satisfaire leur égo .Il ne faut pas se voiler la face, nous devons avoir le courage et de façon subtile de demander à tous ces protagonistes gagnant comme perdant qui sont en train de se régler les comptes de s’éclipser pour un temps de la gestion de notre football et qu’on permettre à d’autres énergies positives loin des esprits de règlements de comptes personnels de conduire le bateau FBF et de créer les conditions d’une union sacrée pour nous sortir de cette situation.

En cela, l’autorité au plus haut niveau se doit de taper du point sur la table car elle ne peut pas continuer à injecter des milliards dans un secteur ou les acteurs sont beaucoup plus occupés à se régler les comptes.

Ibrahim DIANDA, Consultant sportif

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img