spot_img
mercredi 5 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Expulsion de Kemi Seba: « Nous condamnons ce comportement tragi-comique de certains de nos dirigeants africains », Hervé Ouattara

Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, le président du Front anti FCFA du Burkina, Hervé Ouattara, fustige l’arrestatoin, l’expulsion et la detention de l’activiste anti FCFA Kemi Seba par les autorités ivoiriennes et béninoises. Dans sa réaction, il s’en prend aux présidents africains qu’il dit être « à la solde de la France ». Il explique que c’est dans le cadre des procès populaires contre la françafrique, initiés par l’ONG urgence panafricaniste, que des mobilisations populaires sont organisées dans les capitales africaines pour dénoncer « la face hideuse de cette gangrène qui dure plus d’un siècle ».

Ainsi, l’on peut lire: « Après le Burkina Faso, la Centrafrique, le Niger, le bénin, c’était au tour de la côte d’Ivoire d’accueillir le président de l’ong Kemi Seba et sa délégation pour la traditionnelle activité de procès populaire. Comme il fallait s’y attendre, la France à travers ses valets locaux, ont procédé à l’arrestation de Hery Djihouty le coordinateur général de l’ONG et d’autres camarades hier 26 mars lors d’une rencontre et un avis de recherche lancé contre le leader du Mouvement Kemi Seba ».

Hervé Ouattara a poursuivi ses explications en indiquant qu’ayant appris l’arrestation de ses camarades, Kemi Seba s’est rendu de lui-même dans les locaux de la police ivoirienne, qui a immédiatement procédé à son arrestation. « Ils furent tous auditionnés et dans la soirée d’hier aux environs de 20h40 Kemi Seba est expulsé du territoire ivoirien, direction Cotonou », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président du CAR a appelé à la libébartion immédiate de celui-là qui lutte pour une indépendance monétaire des pays africains. « À l’heure où nous produisons ce communiqué, il est toujours détenu dans les locaux de la DST à Cotonou. Nous condamnons avec la dernière énergie ce comportement tragi-comique de certains de nos dirigeants africains. Nous demandons aux autorités béninoises de procéder à la libération immédiate et sans condition de Kemi Seba », a conclu le communiqué.

www.minute

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img