spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Construction de 100 complexes scolaires : Les travaux avancent bien sur le terrain

En visite sur quatre sites de réalisation des complexes scolaires financés par la République populaire de Chine au Burkina Faso, le Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales (MENAPLN), Stanislas Ouaro s’est réjoui de l’avancement des travaux en réalisation par l’entreprise Phoenix et suivis par le cabinet AGIS SARL. Une grande partie de ces complexes scolaires sera réceptionnée à la rentrée d’octobre prochain et les inaugurations se feront d’octobre à décembre pour toutes les écoles, a indiqué le Ministre Ouaro.

La visite du ministre Stanislas Ouaro a concerné quatre sites sur les dix que devrait réaliser l’entreprise Phoenix. Le premier site visité dans la commune de Arbolé (nord du Burkina) était Kaba. Le constat était clair. Les travaux sont dans un état d’avancement satisfaisant. Et le ministre Ouaro l’a même reconnu. « En tout cas ça avance », a-t-il réagi. Les trois classes de l’école étaient au niveau de la toiture et le forage était déjà fonctionnel. Les infrastructures annexes que sont les toilettes étaient en cours de réalisation.

Le ministre Stanislas Ouaro se réjoui de l’avancement des travaux

C’est le même constat sur le site de Bingo et Mia, toujours dans la commune de Arbolé. A Bouboulou dans la commune de Yako, les infrastructures sont au même niveau de réalisation que les trois autres sites visités plutôt. Le ministre a indiqué que cette visite entre dans le cadre du suivi de chantier de construction des 102 écoles qui sont en réalisation à travers un don de la République populaire de Chine. Deux d’entre ces écoles ont déjà été réalisées et inaugurées, à en croire le ministre qui précise que le projet des 100 autres écoles à travers le pays est en cours de réalisation. Ces écoles seront visitées dans les jours à venir.

L’avancement des travaux sur les différents sites convainc le ministre que « ces écoles, pour ce qui est de cette entreprise (Phoenix), pourront être réalisées, achevées et mises à la disposition des élèves à la rentrée d’octobre prochain parce que tous les dix sites sont au même niveau de réalisation, au niveau de la toiture avec la pose des ouvertures ».

Les entreprises ne sont pas au même niveau d’exécution

Les ouvrages annexes que sont les toilettes (en cours de réalisation), les forages, pour un certain nombre d’écoles, sur les différents sites ont été visités par le ministre qui a indiqué que « l’un dans l’autre, ces réalisations se passent bien et on devrait pouvoir commencer à les inaugurer au mois d’octobre, au fur et à mesure, ce jusqu’en décembre parce que les entreprises ne sont pas au même niveau d’exécution lié à des problèmes techniques concernant le MENA ». Il reste tout de même convaincu que tous les travaux seront prêts d’ici à fin décembre 2019.

Le contrôleur naturel

Pour garantir la qualité des infrastructures en cours de réalisation et éviter que les toits s’envolent après la pluie ou le vent comme constaté dans un passé récent au Burkina Faso, les normes de constructions ont été changées. « Ce sont maintenant des bâtiments à deux pentes. Cela est fait pour améliorer davantage les toitures de façon à ce qu’elles ne s’envolent pas. Les matériaux qui sont utilisés sont de normes totalement différentes et améliorées par rapport à celle qui existaient. Nous pensons que le ministère en charge de l’éducation va désormais aller dans ce sens si le contrôleur naturel démontre que le choix qui a été fait est un choix de qualité », a soutenu le ministre Ouaro.

Le ministre Ouaro en visite sur les chantiers de construction des cent complexes scolaires financés par la République populaire de Chine

Le 3e secrétaire de l’ambassade de Chine au Burkina Faso, Jérémy Li, représentant l’ambassadeur de la république populaire de Chine, était présent pendant la visite de ces quatre sites le 30 août 2019. Prenant la parole, il a tenu à préciser que le projet des 100 écoles est financé par le gouvernement de la République populaire de Chine mais sera réalisé par le gouvernement du Burkina Faso. Il ajoute que le choix des entrepreneurs dans la réalisation de ces infrastructures a été fait par le Burkina Faso. « Seulement une petite partie des écoles sont réalisées par des sociétés chinoises », a précisé M. Li qui pense que la réalisation de ces cent écoles viendra renforcer l’amitié entre la République populaire de Chine et le Burkina Faso.

Cette école sur le site de Bouboulou (commune de Yako) est au niveau de la toiture avec la pose d’ouvertures

Fernand Dimzouré, gérant du cabinet AGIS SARL, chargé du suivi-contrôle du projet de construction des cent écoles, après la visite sur les quatre sites qui ont un taux de réalisation de 82,5%, a expliqué que les travaux ont été réalisés suivant les normes et qu’aussi, le suivi a été rigoureux. « Nous avons eu la chance d’avoir une entreprise assez consciente, qui met des matériaux de qualité et qui a pu au moins mobiliser des techniciens qui font bien leur travail », s’est-il réjoui avant d’assurer que tout sera mis en œuvre pour que « les bâtiments puissent être livrés au plus tard le 1er octobre prochain ».

Armand Kinda

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img