mardi 16 juillet 2024
spot_img

Consolidation de l’AES : les Chefs d’Etat réitèrent leur détermination

(Niamey, 6 juillet 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré a pris part au premier sommet de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) aux côtés de ses pairs du Mali, le Colonel Assimi GOÏTA, et du Niger, le Général Abdourahamane Tiani.

Les trois Chefs d’Etat, dans leurs allocutions respectives prononcées à l’ouverture des travaux, ont affiché leur détermination à poursuivre la trajectoire prise dans le cadre de l’Alliance des États du Sahel.

Dénonçant les « simulacres d’indépendances octroyées aux Etats africains dans les années 60 », suivies du pillage des ressources naturelles et du terrorisme, le Président du Faso, le Capitaine Traoré a expliqué le sens profond de leur révolte qui ne vise qu’à offrir à leurs Etats respectifs une vraie indépendance et aux populations un réel épanouissement.

En dépit des manipulations de toutes sortes et de la désinformation entretenues par les ennemis des peuples, le Capitaine Ibrahim Traoré a martelé : « nous n’allons pas trembler ; nous allons affronter », tout en se réjouissant de la solidarité acquise au sein de l’espace commun.

Le Président du Faso a aussi indiqué que l’engagement qui a prévalu à la création de l’AES le 16 septembre 2023 ne faiblira jamais. Il a enfin invité les peuples de l’Alliance, à toujours mettre en avant l’intérêt supérieur des pays membres et de l’Alliance.

Dans la même dynamique, le Président de la République du Mali, le Colonel Assimi Goïta a rappelé que la signature de la Charte du Liptako-Gourma a scellé la décision collective prise par les Chefs d’Etat pour lutter contre le terrorisme.
Il a mis en exergue la synergie d’actions des armées des trois pays dans la traque des groupes armés terroristes qui donne des résultats tangibles. Le Président malien a annoncé la mise en œuvre d’actions novatrices et efficaces dans les secteurs des transports, de l’économie, de la communication, de la culture, des mines au profit du « peuple de l’AES ».

Se réjouissant des valeurs de fraternité et de solidarité qui gouvernent désormais l’Alliance des Etats du Sahel, le Colonel Assimi Goïta a réaffirmé la ferme détermination des Chefs d’Etat de faire de l’AES un modèle de coopération dans tous les domaines.

Le Président du Niger, le Général Abdourahamane Tiani, lui, dans son discours d’ouverture, a évoqué la « farouche détermination » des Chefs d’Etat à reconquérir la souveraineté de leur pays, avec « cette coalition solide » qu’est l’AES.
Selon le Général Tiani, l’Alliance dans son architecture future aura pour mission, au-delà de la lutte contre le terrorisme, de lutter contre les rebellions, le banditisme armé, et toute agression venant de l’extérieur.

Aussi, en vue de soutenir la réalisation des ambitions et des missions de l’Alliance, un accent particulier sera mis sur la sécurité alimentaire, l’indépendance économique et monétaire. Ces actions seront soutenues par la promotion de l’interconnexion (routes, compagnies aériennes, industries extractives entre autres) au sein de l’AES.

Avec la tenue de ce sommet qui marque la détermination de consolider l’AES, la direction est prise pour des actions fortes devant aboutir à un mieux-être des peuples du Sahel.

Source : Présidence du Faso

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

France : Macron a accepté la démission de son Premier ministre mais…

Emmanuel Macron, président français, a accepté la démission de son Premier ministre, Gabriel Attal et son gouvernement, ce...

Produits éclaircissants : La responsable de « Faridah Cosmétiques » auditionnée par le CSC

Dans un communiqué ce mardi 16 juillet 2024, le Conseil supėrieur de la communication (CSC) a annoncé avoir...

Burkina : Des femmes plaident pour leur implication dans les instances de recherche de la paix

Les femmes veulent leur implication dans la recherche de la paix au Burkina Faso. Réunies autour de l'Association...

Promotion de la bonne gouvernance : la Présidence du Faso se dote d’un code d’éthique et de déontologie

(Ouagadougou, 16 juillet 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a reçu ce...