spot_img
samedi 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Une taxe spéciale de 2% instituée sur le bénéfice net des entreprises

Le gouvernement va instituer, en 2024, une taxe de 2% sur le bénéfice net des entreprises. L’information a été donnée le 3 janvier 2023, par le Ministre de l’économie, des finances et de la prospective, Dr Aboubakar Nacanabo, alors qu’il intervenait à l’émission Rétrospective de l’actualité de l’année 2023 sur la RTB.

Pour alimenter le Fonds de soutien patriotique, le ministre Nacanabo a annoncé qu’en 2024, il sera institué une taxe spéciale de 2% sur le bénéfice net des entreprises. « C’est-à-dire que quand l’entreprise calcule son bénéfice, après avoir payé l’impôt sur les sociétés, le résultat net qui devrait faire l’objet de répartition entre les actionnaires sous forme de dividendes, il est prévu une taxe de 2% au profit du Fonds de soutien patriotique », a-t-il expliqué.

Dr Nacanabo a souligné que ces mesures permettront d’accroître le nombre et les moyens opérationnels des Volontaires pour la Défense de la Patrie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Il a donc invité le peuple burkinabè et les entreprises présentes sur le territoire national à consentir le sacrifice.

Le Ciment exonéré de TVA

Le Ciment sera désormais exonéré de la TVA au Burkina Faso, a fait savoir le ministre Nacanabo. « Nous avons exonéré le ciment de la TVA et nous avons institué une taxe spécifique sur le ciment pour faciliter la collecte parce que la TVA sur le ciment était une TVA était calculée sur la marge et c’était assez complexe. Nous avons préféré mettre une taxe forfaitaire de 2000 francs par tonne. Ce qui permet de réduire la pression fiscale sur le ciment mais également de faciliter le calcul de la taxe sur le ciment pour les producteurs », a expliqué le ministre Aboubakar Nacanabo sur la RTB. Cette mesure, à l’en croire, fait partie des « mesures fiscales incitatives » instaurées par le gouvernement à l’effet d’encourager les Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Au titre de ces mesures incitatives, le ministre a cité également la « réduction des coûts au niveau notamment des Taxes patronales et d’apprentissage (TPA), l’enregistrement des bouts, les importations de véhicules par les PME ». « Il faut dire également que nous avons pris des mesures pour faciliter les actions sur le terrain en exonérant les TVA et les droits d’enregistrement de tout ce qui est importations au profit des forces de défense et de sécurité et également les importations pour le secteur agricole notamment les coopératives », a-t-il relevé.

Lire aussi ➡️ Effort de paix : Prélèvement de 1% sur les salaires des travailleurs du public et du privé

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img