spot_img
jeudi 18 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Effort de paix : Prélèvement de 1% sur les salaires des travailleurs du public et du privé

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré a présidé, ce vendredi, le Conseil des ministres qui a pris des décisions importantes pour la conduite de la Transition et la reconquête du territoire nationale, selon le Porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo.

En effet, au titre du ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective, le Conseil a décidé de renouveler le prélèvement de 5% sur les salaires des membres du gouvernement pour contribuer au Fonds de soutien patriotique (FSP) « en vue d’accélérer la reconquête du territoire national ». Dans le même sens, il convient de rappeler que « le Président de la Transition renonce toujours à son salaire de Chef de l’Etat ».

Dans la même dynamique, le Conseil des ministres de ce jour a décidé du prélèvement de 1% sur le salaire net de tous les travailleurs du public et du privé. « A côté de ce prélèvement sur les rémunérations, il y a un prélèvement de 25% sur les primes dans tous les départements ministériels où il y a des primes prévues et également au niveau des sociétés d’Etat et des EPE pour alimenter le Fonds de soutien patriotique », a indiqué le ministre en charge des Finances, Aboubakar Nacanabo. 

« Cette contribution compte pour l’année 2024 et vise à améliorer d’une part, l’équipement des forces combattantes résolument engagées sur les différents théâtres des opérations et d’autre part, la prime des Volontaires pour la défense de la patrie qui passe de 60 000 à 80 000 FCFA », precise la direction de la communication de la Présidence du Faso dans son compte rendu. « Il faut en finir vite avec cette guerre et nous demandons véritablement l’accompagnement des travailleurs du public et du privé pour que nous puissions, ensemble, nous mobiliser pour faire face à la situation », a appelé le ministre Nacanabo.

Pour ce faire, avec l’adoption de ce décret, les travailleurs qui contribuaient volontairement peuvent, s’ils le veulent, continuer ou mettre fin à leur contribution volontaire, termine la direction de communication de la Présidence du Faso. 

Minute.bf 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img