spot_img
mercredi 17 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Tahirou Barry et Ablassé Ouédraogo exclus du financement public (Cour des comptes)

La Cour des comptes a présenté son rapport public annuel pour l’année 2022, à la presse ce jeudi 29 février 2024. Il ressort que des partis politiques ayant bénéficié des subventions pour les campagnes électorales de 2020, et n’ayant pas justifié sont exclus de tout financement public. Dans le même temps, 279 999 995,50 FCFA ont été remis à l’ensemble des 13 candidats à l’élection présidentielle de 2020, soit 21 538 461,50 F CFA par candidat. Et 2 candidats d’entre eux n’ayant pas justifié l’utilisation des fonds sont exclus de tout financement public.

Selon le rapport public de la Cour des comptes 2022, ce sont 22 partis politiques qui doivent rembourser plus de 62 000 000 FCFA. Parmi ces formations politiques, on peut citer : Le Faso Autrement de Dr Ablassé Ouédraogo qui doit rembourser 7 441 443 ; le Mouvement SENS de Me Guy Hervé Kam, 2 379 000 FCFA ; le Mouvement des intellectuels pour le développement (MIDE) 4 317 868,627 FCFA ; l’Alliance des démocrates du Burkina (ADB), 3 674 781 FCFA et bien d’autres.

20 partis politiques sont, pour leur part, exclus des financements publics, selon le rapport public de la Cour des comptes. Il s’agit par exemple, de Le Faso autrement, du Mouvement SENS, du Mouvement des intellectuels pour le développement (MIDE), l’Alliance des démocrates du Burkina (ADB), du Partis socialiste du Burkina (PS Burkina), du Rassemblement des mains blanches (RMB), du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), Sidwaya, etc.

Selon le premier président de la Cour des comptes, Latin Poda, ces cas d’irrégularités ont conduit la Cour à prononcer des sanctions, et le parquet général près la Cour des comptes est commis pour assurer l’exécution des décisions. Il revient maintenant à l’autorité, l’État, de donner suite à ce rapport public 2022.

En résumé, trois candidats doivent rembourser la somme de 43 491 922 FCFA. Il s’agit des candidats à l’élection présidentielle de 2020, Tahirou Barry 21 538 461 FCFA, Ablassé Ouédraogo 21 353 461 FCFA et Do Pascal Sessouma 600 000 FCFA. Par contre, Tahirou Barry et Ablassé Ouédraogo sont exclus du financement public, a prononcé la Cour des comptes. Il faut noter, d’après Latin Poda, que Tahirou Barry a fait un recours et son dossier est en traitement.

Précisons que ce rapport public a été remis le 16 février dernier au Président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré.

Lire aussi : Cour des comptes : Le rapport public 2022 remis au Président Traoré

Mathias Kam

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img