jeudi 25 juillet 2024
spot_img

Burkina : L’ISGE-BF outille ses étudiants dans le domaine de l’intelligence artificielle

L’institut supérieur de Génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) a initie, ces 07 et 08 juin 2024, en partenariat avec le Centre Interdisciplinaire d’excellence en Intelligence artificielle pour le Développement (CITADEL), un séminaire sur l’intelligence artificielle (IA) au profit de ses étudiants. Cette formation qui, se tient sous le thème « Intelligence artificielle et développement », vise à outiller les apprenants de connaissances sur cette pointe de la technologie.

En cette ère du numérique, l’intelligence artificielle est devenue incontournable pour qui veut exceller dans son domaine. C’est une innovation majeure qui offre une variété de facilités dans différents secteurs d’activités. Cette réalité, l’Institut supérieur de Génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) l’a comprise en organisant ce séminaire. Durant 48h de temps, les étudiants de cette école supérieure seront formés sur les rouages de cette nouvelle technologie et les opportunités qu’elle leur offre, en tant qu’ingénieurs en devenir.

Les étudiants se sont fortement mobilisés pour participer à ce séminaire

Selon le Directeur général de l’ISGE-BF, Innocent Compaoré, cette initiative s’inscrit dans une démarche proactive de son établissement, visant à offrir à ses étudiants une éducation de qualité alignée avec les besoins et les défis contemporains. « L’intelligence artificielle est un thème d’actualité. Et au niveau des écoles d’ingénieurs comme la nôtre, il était important de former non seulement les étudiants, mais également les enseignants et tout le personnel à cette nouvelle technologie », a-t-il soutenu.

Il a relevé que cette formation n’est d’ailleurs pas une découverte pour les étudiants de l’ISGE-BF en ce qui concerne l’IA. Aux dires du DG, cette technologie est intégrée dans le cursus des étudiants depuis quelques années. Certains étudiants, à l’en croire, poursuivent même des travaux de recherches dans ce domaine.

Innocent Compaoré, Directeur général de l’ISGE-BF

« C’est donc tout à fait normal que nous puissions organiser cette formation surtout pour les jeunes qui viennent d’arriver en première année. Pour qu’ils comprennent de quoi il s’agit et qu’ils puissent intégrer ça dans le cadre de leur orientation professionnelle », a-t-il dit.

Pour animer le séminaire, l’ISGE-BF bénéficie de l’accompagnement des experts du Centre Interdisciplinaire d’excellence en Intelligence artificielle pour le Développement (CITADEL). C’est le cas de Rodrigue Kafando, Expert en intelligence artificielle et par ailleurs Enseignant-chercheur à l’Université virtuelle du Faso. Au cours de cette première journée, il a fait une communication sur la question des biais qui peuvent s’introduire dans les algorithmes de l’intelligence artificielle. Pour lui, l’IA offre d’énormes opportunités dans le domaine du Génie électrique.

Rodrigue Kafando, Expert en intelligence artificielle au CITADEL

Elle peut par exemple, à l’en croire, permettre de détecter et corriger les défaillances sur les réseaux électriques. Toute chose qui peut contribuer à prévenir les coupures d’électricité. « L’IA offre beaucoup d’opportunités dans le domaine du génie électrique. Je prends par exemple les coupures de courant qu’on vit actuellement de façon répétitive, l’IA peut être introduite dans la production et la répartition des charges. Elle peut aussi être introduite dans le réseau de distribution de l’énergie pour réduire les pertes et anticiper les pannes dans la distribution et le partage de cette énergie-là. Au-delà de cela, il y a une des étudiantes de l’ISGE qui travaille à notre niveau sur les onduleurs, sur comment est-ce qu’on peut modéliser pour réguler les sorties de l’énergie solaire par exemple. Tout ça ce sont des opportunités à exploiter », a-t-il fait savoir.

A l’issue de la première journée de formation, les étudiants sont ressortis satisfaits de ce qu’ils ont appris. Étudiante en Génie des systèmes numériques, Nematou Kaboré, se réjouit d’avoir découvert de nouvelles possibilités en lien avec son domaine d’études.

Nematou Kaboré, Étudiante en Génie des systèmes numériques

« On a appris beaucoup de choses au cours de ce séminaire. Ils nous ont par exemple montré les différents domaines dans lesquels l’intelligence artificielle peut s’appliquer. Du côté de l’énergie par exemple, l’intelligence artificielle peut permettre de prédire la consommation en énergie. Quand on prend le domaine de la santé, elle peut permettre de diagnostiquer avec précision certaines maladies. On a vraiment beaucoup appris », a-t-elle déclaré saluant cette initiative de son école, l’ISGE-BF, et du CITADEL.

Pour rappel, l’ISGE-BF a été créé en 2003 à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). Initié par seize entreprises en partenariat avec l’Ecole supérieure d’ingénieurs en génie électrique (ESIGELEC), il forme des techniciens supérieurs (Bac+2), des ingénieurs des travaux (Bac+3) et des ingénieurs de conception (Bac+5) dans les filières électriques, industrielles et informatiques. Au niveau des techniciens supérieurs (Bac+2), l’institut offre des formations dans trois options que sont l’électricité industrielle, les réseaux informatiques et télécommunications, la maintenance industrielle.

En cycle d’ingénieurs des travaux (Bac+3), trois autres options sont disponibles pour les étudiants. Il s’agit de l’ingénierie des systèmes électriques, les réseaux et systèmes de télécommunications, la maintenance des systèmes industriels. Enfin, pour ce qui est du cycle d’ingénieur de conception (Bac+5), deux options sont disponibles : le génie des systèmes électriques et le génie des systèmes numériques.

Lire aussi ➡️ Enseignement technique : L’ISGE-BF sensibilise les jeunes aux métiers de l’ingénieur

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : L’armée se démarque d’une vidéo mettant en scène des présumés combattants mutilant un corps humain

Dans un communiqué ce mercredi 24 juillet 2024, l'État-Major Général des Armées burkinabè condamne se démarque des actes...

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...