spot_img
mardi 27 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : La question des Étudiants déplacés internes au cœur du 1er CASEM du ministère en charge de l’enseignement supérieur

Le Ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MESRSI) a ouvert les portes de son premier Conseil d’Administration du Secteur ministériel (CASEM), ce jeudi 30 mars 2023 à Ouagadougou. La cérémonie officielle d’ouverture est intervenue sous la présidence du Pr Adjima Thiombiano, ministre en charge de l’enseignement supérieur.

« L’enseignement supérieur et la recherche face aux défis humanitaires au Burkina Faso : quelles réponses pour les Etudiant-e-s déplacé-e-s internes (EDI) ? », telle est la thématique qui alimentera les réflexions des acteurs du ministère en charge de l’enseignement supérieur, au cours de ce premier CASEM de l’an 2023. Selon le Pr Adjima Thiombiano, le choix de cette thématique est justifié par le fait que la situation sécuritaire a impacté les activités pédagogiques et freiné l’élan de la recherche. « La situation sécuritaire a impacté nos domaines d’intervention par le ralentissement des activités pédagogiques et de recherche dans certaines universités et centres de recherche, aggravé par des flux notables de PDI y compris les Étudiants », a-t-il relevé.

Ce CASEM, a précisé le ministre, a pour objectif d’examiner et adopter : « le rapport d’activité 2022 du ministère, le rapport annuel des performances 2022 des cinq programmes budgétaires et le rapport d’évaluation de la performance 2022 de structures du ministère ».

Une vue des participants au CASEM du MESRSI

Le Pr Thiombiano n’a pas manqué de saluer les efforts qui ont permis de relever les défis, malgré la situation sécuritaire difficile grâce à la résilience des acteurs de la recherche. Il s’agit, entre autres, de l’achèvement du bâtiment pédagogique du Centre universitaire de Gaoua, du rez-de-chaussée de la bibliothèque et des deux amphithéâtre jumelés de 500 et 300 places à l’Université Norbert Zongo (UNZ), l’octroi de 300 bourses d’excellence aux doctorants pour le renforcement du vivier enseignants, l’acquisition de 11 000 ordinateurs au profit des étudiants, etc. Mieux le MESRSI dresse un bilan satisfaisant avec une performance globale a été estimé 73,24% en 2022.

Pour clore son propos le chef du département en charge de la recherche a invité les participants à se pencher véritablement sur la question des EDI afin d’en trouver des solutions efficaces pour leur prise en charge. « Il faut dorénavant tenir compte des nombreux étudiants affectés par la crise humanitaire du fait du déplacement de leurs parents, ce qui impacte négativement leurs conditions de vie et d’études. Cela nous interpelle tous et toutes et nous devons désormais agir de façon solidaire pour soutenir et assurer un avenir meilleur à ces Étudiant-e-s déplacé-e-s internes. Ainsi nous devons mener une réflexion approfondie sur les conditions de vie de l’étudiant-e déplacé-e interne ainsi que de toutes les conséquences qui en découlent afin de proposer des mesures idoines pour une meilleure assistance de cette cible si vulnérable », a-t-il recommendé.

Fatoumata KONATE (Stagiaire) et Jean-François SOME (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img