mardi 16 juillet 2024
spot_img

Mort des militants de L’ODJ à Sebba : « Un assassinat ciblé » selon l’ODJ

Organisées en conférence de presse le 16 août 2019, l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) et deux autres structures à savoir, le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) et le Mouvement Burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), ont tenu à informer l’opinion publique du refus manifeste de l’autorité de faire l’autopsie des corps de Cissé Fahadou et Balima Hala, deux responsables de L’ODJ assassinés le 31 mai 2019 à Sebba.

« Ils ont été criblé de balles, Cissé Fahadou a eu les yeux crevés et les lieux du crime ont soigneusement été nettoyé », a confié Gabin korbéogo président de L’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ). Pour lui, tout porte à croire que c’est un plan savamment orchestré et  »les camarades sont tombés dans un guet-apens ».

En effet, selon le président de l’ODJ, « vu le silence des autorités, le refus de faire l’autopsie et les intimidations de toutes sortes », tout laisse à croire que sous le couvert du terrorisme, « les autorités veulent mener des assassinats ciblés ». En ce qui concerne les demandes d’autopsie, les responsables de L’ODJ ont fait savoir que dans le cas des deux de leurs camarades, après avoir réalisé les examens scanographiques, le médecin légiste a déclaré que les corps ont été manipulé et formolés.

Qui a intérêt à ce que la lumière ne soit pas faite sur ces crimes commis dans le Yaga le vendredi 31 mai 2019?. C’est la question que les dirigeants de L’ODJ se posent. Pis, M. Kouraogo affirme qu’en plus des assassinats perpétrés sur leurs camarades, l’on veut leur imposer le silence . Crysogone Zougmoré quant à lui, se souvient que la dernière fois qu’il a rencontré Cissé Fahadou il lui disait : « Nous nous battons comme nous pouvons, nous savons que nous sommes dans leur ligne de mire mais nous tenons bon ».

Pour M. Zougmoré ces militants de l’OJD avait fait l’objet de menace de mort à plusieurs reprises et les menaces ont été simplement mises à exécution. Pour l’OJD et ces partenaires, ces crimes ne sauraient rester impunis. Ainsi, ils ont décidé d’entamer des actions dans les jours à venir pour se faire entendre.

Adam’s Ouedraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Vidéo remettant en cause la qualité de l’engrais NPK : Le Ministère de l’agriculture fait une mise au point

Ceci est une mise au point du Ministère de l'agriculture et des Ressources animales et halieutiques sur une...

Ouagadougou : Un véhicule part en fumée sur l’avenue de la Dignité

Un véhicule de type personnel a pris feu, dans l'après-midi de ce lundi 15 juillet 2024 sur l'avenue...

Coopération Burkina-Canada : L’ambassadeur Lee-Anne Hermann fait le point avec le Chef de l’Etat

(Ouagadougou, 15 juillet 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré a reçu en audience ce lundi,...

Lutte antiterroriste : L’offensive des VDP en faveur des droits humains présentée aux journalistes

La Brigade des Volontaires pour la défense de la patrie (BVDP), en collaboration avec la Direction générale des...