spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Week-end joorè de Gounghin : 72 heures pour magnifier la culture zaoré

 

L’associaion Rog N Mik kon Bassé pour la promotion de la culture a organisé un festival dénommé « week-end joorè » du 31 janvier  au 3 février 2019 à Gounghin dans le Kouritenga dont l’objectif est de promouvoir la culture zaoré dans toutes ses composantes. A l’occasion de ce festival, une conférence sur la transcription de la langue zaoré était à l’honneur.

Compétition de troupes de danse traditionnelle, rue marchande, conférence publique, courses cycliste, art culinaire sont entre autres les activités qui ont tenu en haleine la population de Gounghin, à l’occasion de la première édition du week-end Joorè. Organisée par l’Association Rog N Mik kon Bassé pour la promotion de la culture le festival a connu son apothéose ce dimanche 3 février 2019, à Gounghin .

A cette première édition, le promoteur du festival, Eric Tougma s’est dit satisfait de l’organisation d’une telle cérémonie car pour lui, la promotion de la culture zaoré incombe à tous les filles et fils de l’espace zaoré. A l’en croire, les prochaines éditions impliqueront toutes les communes zaoré.

L’une des activités phares qui a marqué les festivaliers est la conférence sur la transcription de la langue zaoré. Tous s’accordent et soutiennent que la promotion de langue passe par sa transcription. La langue zaoré est en voie de disparition si rien n’est fait pour la promouvoir, a indiqué Eric Tougma. Il suffit de faire un tour dans les menages des zaossé à Ouaga, aucun enfant ne parle le zaoré, a-t-il déploré. Il s’est dit résolument engagé pour travailler   à préserver et  pérenniser la culture zaoré à travers le monde.

Pour accompagner l’organisation du Festival, le maire de la commune de Gounghin, Kayaba Ferdinand Sandwidi, s’est engagé à trouver une ligne budgétaire pour soutenir l’événement pour les éditions à venir.

La présente édition a mis en compétition dix troupes de danse traditionnelle zaoré provenant de localités diverses. Pour juger les troupes, le jury s’est appuyé sur les critères comme la musique, la danse, la scénographie, la technicité et la thématique. A l’issue de la compétition, c’est la troupe Beog-neeré de Gounghin qui a remporté et s’en sort avec une enveloppe de 35 000f CFA. Les autres troupes ont reçu chacune une prime de participation.

La cérémonie de clôture a connu la participation de l’honorable député maire de Gounghin et de nombreux invités de marques venus soutenir l’initiative. Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img