Burkina : Le président Damiba renversé par un autre coup d’Etat

On en sait un peu plus sur la situation qui restait confuse depuis plusieurs heures à Ouagadougou, capitale burkinabè. Le capitaine Ibrahim Traoré a renversé...
spot_img
samedi 1 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

UNATRAF : Le bureau de la section kadiogo installé

Le bureau de l’Union nationale des transporteurs routiers autonomes du Faso (UNATRAF) section kadiogo a été officiellement installé. Ce nouveau bureau nouvellement installé compte 18 membres avec autant de postes. La cérémonie d’installation s’est déroulée le 15 août 2019 à Ouagadougou sous le parrainage du Larlé Naaba Tigré.

Les transporteurs s’organisent autour d’un idéal afin de rompre avec la discorde. El Hadji Illyasse Kouanda, président de l’UNATRAF section kadiogo et son staff ont été officiellement installés par le président national de l’UNATRAF Harouna Ganamé, sous la bienveillance du Larlé Naaba Tigré qui a rappelé qu’à la création de l’UNATRAF en 2015 à Bobo Dioulasso, il avait aussi été sollicité.

Aujourd’hui plus qu’hier, le ministre du Mogho Naaba a souhaité bon vent à l’organisation mais leur a exhorté à plus de cohésion et d’entente. « Vous êtes un maillon très important de l’économie de ce pays. A ce titre, je vous encourage à travailler de concert avec les autorités pour un développement radieux du Burkina dans la paix et la cohésion », a-t-il soutenu. Le président de l’UNATRAF/Kadiogo a  embouché la même trompette en promettant de travailler pour la paix et la cohésion au sein de sa structure et partant, de la nation.

Il faut rappeler que le milieu des transports au Burkina a connu dans un passé récent de nombreuses grèves qui ont paralysé l’économie nationale et occasionné d’énormes pertes dans bien de niveaux de l’économie nationale. Le président national dit vouloir rompre avec ces pratiques. Mais il a bien voulu préciser que l’UNATRAF  est un regroupement qui comprend plus de treize syndicats de transporteurs et à ce titre, a-t-il appelé l’opinion à comprenne qu’il sera difficile d’éviter certains remous, mais « tels les œufs d’un même panier, malgré les secousses, est-il convaincu, ils ne se casseront pas ».

Adam’s Ouédraogo (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img