dimanche 14 juillet 2024
spot_img

Syndicalisme : Le SYNCAEFP renouvelle ses instances

Le Syndicat national des Conseiller et Assistants en Emploi et Formation professionnelle (SYNCAEFP) a tenu une Assemblée générale ordinaire (AG), le samedi 29 juin 2024 à Ouagadougou. Il s’est agi pour les membres du syndicat d’échanger sur des questions relatives à la vie de la structure et les préoccupations en lien avec leur vie professionnelle à travers un bilan de leurs activités. Tout cela a été couronné par le renouvellement du bureau exécutif national du SYNCAEFP.

Le corps des Conseillers et Assistants en Emploi et Formation professionnelle (C/AEFP) a été créé en 2006 avec pour principal défi de contribuer au relèvement du niveau de compétences des jeunes et leur adaptabilité aux besoins de l’économie, au renforcement de la création d’emplois productifs et décents, ainsi que la lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes et des personnes vulnérables.

Le bureau sortant du SYNCAEFP à l’heure du bilan

Ainsi, le bureau qui était en place depuis 2022 a conduit un certain nombre d’actions pour engranger certains acquis. Des plus phares, le Secrétaire général (SG) du SYNCAEFP, Isaac Nagabila a souligné la dénonciation du « traitement de l’emploi à travers des actions populistes au détriment des actions structurantes ; le non-respect des profils requis dans la désignation des membres des Conseils d’administration pour représenter les structures en charge des questions d’emploi et de formation professionnelle ; les conditions difficiles de travail et de vie des C/AEFP ; l’absence de plan de carrière nécessaire pour la gestion et la promotion du personnel du Ministère des sports, de la Jeunesse et de l’emploi (MSJE)… »

Dans l’optique de mener à bien leur mission et pour l’atteinte de ces objectifs, des travailleurs du domaine se sont réunis autour du SYNCAEFP pour défendre les intérêts moraux et de travail de tous les professionnels des domaines de l’emploi et de la formation.

Isaac Nagabila, SG sortant du SYNCAEFP dressant un « bilan satisfaisant » des actions menées avec son bureau

Avec son équipe, M. Nagabila a cité comme autres acquis engrangés l’élaboration du document sur la « Situation des Structures en charge de l’emploi et de la formation professionnelle du MSJE ». Des rencontres avec les autorités pour plaider la cause des CEFP ont également été initiées par ce bureau qui dit avoir également tenu des rencontres d’échanges et de plaidoyer auprès des responsables pour faciliter l’intégration des CEFP.

Pour tout cela, le SG Nagabila s’est félicité de ce qu’avec son équipe, ils ont pu travailler à « renforcer l’unité des cadres en emploi et en formation professionnelle ; à la promotion du domaine de l’emploi et de la formation professionnelle ». Ainsi, tout en se réjouissant d’un « bilan satisfaisant » à la tête du SYNCAEFP durant ces 2 dernières années, M. Nagabila reconnaît qu’il reste des défis à relever.

Le SYNCAEFP a mis en place un nouveau bureau pour défendre ses intérêts

Pour cela, même si une bonne partie du syndicat avait souhaité la reconduction du bureau dirigé par M. Nagabila pour poursuivre les actions déjà engagées. L’AG s’est finalement résolu à renouveler le bureau afin de permettre à une nouvelle équipe de poursuivre la mission. Et c’est Wendyam Arsène Sawadogo qui porté à la tête du SYNCAEFP.

M. Sawadogo, félicitant l’équipe sortante pour les acquis engrangés au cours de son mandat, a promis de non seulement consolider ses acquis, mais aussi et surtout de veiller à la réalisation des actions en cours et de faire des propositions.

Wendyam Arsène Sawadogo, le nouveau SG du SYNCAEFP entend consolider les acquis de son prédécesseur

« Nous allons d’abord faire un travail de mobilisation pour être une force de propositions auprès des autorités dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle. Pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos membres, nous allons faire des plaidoyers auprès des autorités et des personnes ressources pour engranger des résultats. Nous serons un syndicat de propositions, de plaidoyer, un syndicat qui va chercher à travailler avec l’autorité pour trouver des solutions aux problèmes que nous vivons tous, parce qu’il y va aussi du développement et de l’atteinte des objectifs de notre ministère », a décliné le SG entrant du SYNCAEFP.

Pour réussir sa mission, M. Sawadogo a invité le bureau sortant à l’accompagner. Soutien que lui a garanti son prédécesseur, M. Nagabila, en lui rassurant quant à sa disponibilité et celle de son équipe à les appuyer avec leur expérience, car dit-il, « ils vont défendre encore nos intérêts ».

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Musique : Sofiano de retour avec un nouvel album, « La main de Dieu »

L’artiste musicien, Sofiano alias "le chao" a présenté, le samedi 13 juillet 2024 à Ouagadougou, aux hommes de...

États-Unis : Donald Trump visé par des coups de feu lors d’un meeting

Donald Trump, ancien président des États-Unis et candidat des Républicains pour les prochaines élections, a été évacué de...

Burkina: Oméga Médias signale « l’enlèvement » du journaliste Alain Alain

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook ce samedi 13 juillet 2024, Oméga Médias informe que son...

Première session du CSM : Le président et le vice-président élus

Après leur prestation de serment, les membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) se sont réunis en...