spot_img
jeudi 23 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

SNC 2024 : C’est parti pour les compétitions de sports traditionnels

Les compétitions en sports traditionnels comptant pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) ont été lancées dans la matinée de ce lundi 29 avril 2024, par le ministre en charge des sports, Boubacar Savadogo. Il avait avec à ses côtés, ses homologues de la culture du Burkina Faso, Jean-Emmanuel Ouédraogo et du Niger, Abdourahamane Amadou.

Ils sont environ 232 lutteurs qui vont se défier dans la catégorie lutte traditionnelle, tout au long de cette édition de la SNC. Venus des 13 régions du pays, les 80 dames et 152 hommes vont devoir se surpasser en technicité et en stratégies de résistance pour espérer décrocher le premier prix.

L’honneur a été échu au ministre nigerien en charge de la Culture, Abdourahamane Amadou, de donner le coup d’envoi des activités

Selon Dioyabidi Lompo, Directeur régional des sports, 312 combats sont attendus au total, au cours de cette semaine. Dans la catégorie du tir à l’arc, 32 archers dont 09 dames et 30 hommes, vont s’affronter sur le terrain de football du Stade Wobi de Bobo Dioulasso. Les compétitions de lutte traditionnelle sont, aux dires de M. Lompo, organisées en pools et l’ensemble des lutteurs qui prennent part à la compétition ont été qualifiés à l’issue des compétitions régionales.

« Le pool jeunes pour les garçons et les filles de 15 à 17 ans et le pool adultes pour les hommes et les dames de 18 ans et plus. Il faut savoir que tous les athlètes ici présents ont été qualifiés à l’issue des éliminatoires de la Semaine régionale de la Culture dans les différentes régions au cours desquelles les quatre meilleurs lutteurs par catégorie de poids et par région ont été qualifiés », a-t-il expliqué.

Les lutteurs vont devoir se surpasser pour espérer remporter le premier prix de cette compétition

En intégrant ces sports classiques aux activités de la SNC, les autorités disent vouloir pérenniser ces pratiques sportives autrefois prisées dans les communautés ethniques au Burkina Faso. Ces compétitions vont, du reste, donner un éclat particulier à la fête de la Culture qui déroule ses activité depuis le 27 avril 2024.

« La lutte au Burkina Faso, de plus en plus, ce n’est plus seulement la région de la Boucle du Mouhoun, c’est dans pratiquement toutes les régions. Le tir à l’arc ce n’est plus seulement le Sud-Ouest mais c’est partout. Dans toutes les régions du Burkina Faso, quand vous rentrez, il y a des carquois, des flèches et tout ça. Je me réjouis déjà de voir qu’il y a plusieurs régions qui sont représentées et je crois que chaque région va repartir avec au moins un trophée », a déclaré Boubacar Savadogo, Ministre en charge des Sports.

Boubacar Savadogo, Ministre en charge des Sports

Il a félicité son collègue en charge de la culture pour son engagement en faveur de la promotion de la culture au Burkina Faso. Ainsi lancées, les compétitions vont se dérouler jusqu’au 02 mai 2024 où se tiendra la finale dans les deux catégories.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img