spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Rocade Sud-est de Ouagadougou : Les travaux lancés par le président du Faso

C’est sous le patronage de Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, que le Ministère des Infrastructures a procédé au lancement officiel des travaux de réhabilitation et d’amélioration de la Rocade Sud-est du boulevard TANSOBA, le mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou. « Cette initiative rentre dans le cadre de la mise en application d’un des engagements forts du Président KABORE qui est de  rendre praticables et mieux sécurisées les routes au Burkina Faso », a dit Eric Bougouma, Ministre des infrastructures.

Quatre voies section chaussée, deux voies cyclables, des panneaux de signalisation, une amélioration des feux tricolores, une rénovation de l’éclairage, tels sont les travaux de reconstruction et d’élargissement que va connaitre, au cours des 35 mois prochain, la circulaire Sud-est du boulevard des TANSOBA sis à l’arrondissement 11 de Ouagadougou. Long de 6,97 km, le coût de cette nouvelle rocade est estimé à 30.476.565.194,40 F CFA. La rocade sera composée de deux voies dans chaque sens.

Cette infrastructure comprend « le long de la rocade Sud-est du boulevard de TANSOBA, un port sec (Ouaga inter) qui est le point de départ de corridors vers le port de Lomé au Togo, le port de Téma au Ghana, le port d’Abidjan en Côte d’Ivoire, pour les pays ayant une façade maritime, et vers le Niger et le Mali, pour les pays enclavés », a expliqué le Ministre en charge des Infrastructures, Eric Bougouma qui a également affirmé que tous les moyens et dispositions ont été mis en œuvre pour que cette route soit livrée et dans le temps et dans les délais, de façon précise le 31 décembre 2021.

 « C’est une route qui sera particulière »

Le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE a effectué le lancement des travaux de la rocade Sud-est de Ouagadougou ce mardi 16 juillet, en présence de l’Ambassadeur du Japon au Burkina, M. Tamotsu IKEZAKI. « C’est une route qui sera particulière », a indiqué le président du Faso, expliquant qu’elle « sera utilisée par les gros porteurs dans le cadre du désenclavement du Burkina et de la possibilité de traverser en toute sérénité le pays». Roch Marc Christian Kaboré a salué la bonne coopération qui existe entre le Japon et le Burkina Faso, précisant que « ce n’est que le début de ce que le gouvernement attend de cette coopération avec le Japon ». Il a fait savoir que « ce n’est pas le seule domaine où le Burkina et le Japon coopère ».

Sur le plan des infrastructures, Roch Marc Christian Kaboré a souhaité que le Japon puisse véritablement accompagner le Burkina Faso dans la construction d’infrastructures permettant une meilleure fluidité de la circulation et un meilleur désenclavement du pays. Il a remercié le gouvernement japonais et son Ambassadeur pour « leur amitié et leur travail qu’ils ont fait pour aboutir à ce résultat ».

Le Japon partage la vision du Burkina Faso en matière de mobilité urbaine…

« Zapon sorâ paamame » ! (la route japonaise est obtenue), a introduit M. Tamotsu IKEZAKI, Ambassadeur du Japon au Burkina Faso présent à la cérémonie du lancement des travaux de réhabilitation et d’amélioration de la rocade Sud-est du boulevard de TANSOBA. Pour M. IKEZAKI, cette activité « est la preuve que le Japon partage la vision du Burkina Faso en matière de mobilité urbaine ». Le gouvernement japonais, à travers ce projet, voudrait contribuer aux efforts du gouvernement burkinabè à exécuter les projets d’infrastructures. « Ce tronçon, une fois réhabilité, permettra à Ouagadougou de respirer à grands poumons », affirme M. IKEZAKI qui explique que, « sans un réseau routier développé, le pays étouffe et son développement économique tourne au ralenti ».

Aussi, faut-il rappeler, l’aménagement de la rocade Sud-est rentre dans le cadre de l’intégration sous régionale qui est un des piliers de la coopération japonaise. C’est également une occasion de « transfert de technologie au profit des entreprises burkinabè », en à croire l’ambassadeur japonais qui promet « une qualité et une durabilité » dans la réalisation de la rocade Sud-est et souhaite qu’elle soit «la vitrine d’une coopération qui se renforce entre le Japon et le Burkina Faso ».

Elisée TAO (Stagiaire)

Minute.bf               

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img