spot_img
dimanche 16 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Procès Dabo Boukary : Mamadou Bamba a reçu un coup de pouce de Roch Kaboré pour son intégration dans l’armée

Mamadou Bamba a reconnu ce lundi, au procès Dabo Boukary, avoir reçu un coup de pouce de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré, pour son intégration dans l’armée Burkinabè. C’est Rock Marc Christian Kaboré, alors conseiller spécial, qui l’aurait recommandé au président Blaise Compaoré. L’accusé l’a avoué quand il répondait à une interrogation du procureur général, le lundi 19 septembre 2022 à la barre, sur les conditions de son intégration dans les forces armées nationales.

Alors qu’il était étudiant en médecine, Mamadou Bamba a intégré les Forces armées nationales en novembre 1990. Mais, cette intégration ne s’est pas faite de façon ordinaire. En effet, il a affirmé lors de son audition au parquet que « c’est Roch Marc Christian Kaboré qui [l’] a aidé en [le] recommandant au Président Blaise Compaoré. » Il a même révélé que « pendant que ceux qui avaient passé le test n’avaient pas encore leurs résultats [ lui il ] était déjà admis ».

Interrogé une fois de plus par le procureur à l’audience de ce jour, le médecin lieutenant-colonel n’a pas nié avoir reçu un coup de pouce de Rock Kaboré, ancien président du Faso. Il dit avoir été récruté « sur titre ». « Il y avait un communiqué de l’armée qui circulait et qui disait que l’armée avait besoin de jeunes dans ses rangs. C’est mon petit frère même qui m’a montré le communiqué. Il disait qu’avec ma force, si je rentre dans l’armée ça va être bien. Donc j’ai fait le dossier et je suis allé déposer. Je suis allé participer aux épreuves au rond-point du 02 Octobre. Au retour je suis passé voir Rock Kaboré qui était conseiller en son temps. Quand il a su que j’ai déposé le concours, il m’a demandé que si ça m’intéressait, il allait faire signe au président Blaise Compaoré. J’ai dis que ça m’intéresse », a-t-il avoué en confiant avoir été appelé quelques jours plus tard par le président lui-même.

Meme s’il reconnaît avoir intégré l’armée par l’entremise de Blaise Compaoré, Mamadou Bamba affirme que ce n’était une quelconque récompense. « Blaise Compaoré était le chef suprême des armées. Et moi ma convocation est venue de l’état-major. Il a donc certainement pris le soin de soumettre le dossier au chef d’Etat-Major qui a accepté. Qui suis-je pour refuser? Même si c’est le lendemain qu’on m’avait appelé, j’allais aller », a-t-il argumenté.

Sur ces entrefaites, le procureur a fait remarquer aux juges, la facilité avec laquelle le prévenu a intégré les forces armées nationales six mois après les évènements de Mai 1990. Ce sont des faits qui démontrent selon lui le degré d’accointances que ce dernier avait avec les autorités d’alors.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img