spot_img
mardi 27 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Politiques alimentaires des villes : Une question débattue au cours d’un forum à Ouagadougou

La cérémonie d’ouverture du forum régional du pacte de Milan sur les politiques alimentaires urbaines avec l’ONG Italienne ACRA a eu lieu ce mardi 16 Février 2021 à Ouagadougou. Il est prévu pour se tenir du 15 au 18 février 2021.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en ligne et en présentielle avec diveres personnalités présentes à Ouagadougou et ailleurs dans le monde. Elle a eu lieu sous la présidence du ministre Burkinabè de l’agriculture Salifou Ouédraogo avec la participation du ministre en charge de l’urbanisation et des villes, Bénéwendé Sankara mais aussi avec le maire de Ouagadougou Armand Béouindé, ainsi que d’autres maires de la sous-région Ouest-africaine.

« Le droit à l’alimentation est un droit fondamental », a rappelé d’entame Andréa Romussi, Ambassadeur d’Italie au Burkina Faso présent à la cérémonie. C’est dans l’optique de faire de ce droit une réalité que les parties prenantes ce sont réunies à Ouagadougou pour la tenue de ce forum qui est à sa 4ème édition.

Le maire de la capitale burkinabè, Armand Beoindé a fait noter d’emblée que « la ville de Ouagadougou croît au rythme de 4,4% par an sur le plan démographique. Cela représente environ 200 000 nouveaux citadins de plus à nourrir chaque année ». Un constat qui commande selon lui une réaction urgente au niveau de la politique alimentaire des villes, « ce d’autant plus que la ville dévore de plus en plus les espaces nourricières rurales par son étalement horizontal », souligne Armand Béouindé.
Cependant, le maire a rappelé que la ville de Ouagadougou, en dépit de tout cela, a une longue histoire liée à l’agriculture urbaine, « levier important du système alimentaire urbain ».

Une photo de famille a été faite après la cérémonie d’ouverture

Le Bourgmestre reconnaît que cela n’est pas suffisant en ce sens que la population de la ville ne cesse d’accroître. Aussi, a-t-il porté à la connaissance de ses interlocuteurs que la ville a en projet de renforcer la sécurisation foncière dans le « Grand Ouaga » et de renforcer la production et la qualité des aliments qui sont produits en zone périurbaine afin de pallier au problème alimentaire en milieu urbain.

Le ministre de l’agriculture, président de la cérémonie a rassuré le maire du plein soutien de son département pour faire de la ville de Ouagadougou une ville qui « s’auto-nourrit ».

Le maire a rappelé pour conclure qu’avec la maladie à coronavirus, l’ensemble des villes du Burkina doivent travailler à produire pour « s’auto-nourrir » sans dépendre des autres villes en termes d’approvisionnement en denrées alimentaires.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img