spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Ouagadougou : La ville où populations cohabitent avec ordures

La capitale burkinabè perd de jour en jour son lustre d’antan. Autrefois réputée pour la propreté qui attirait beaucoup de monde, aujourd’hui la ville de Ouagadougou s’engouffre dans des immondices qui, si l’on n’y prend garde pourront, dans un futur pas trop loin, nous engloutir et transformer cette belle cité en un dépotoir.

Des tas d’ordures sur une voie publique à Ouagadougou

Réserves, bandes vertes, ponts, baffons, caniveaux, etc. Tous sont aujourd’hui transformés en dépotoir par les populations.

Ces tas d’immondices commencent aujourd’hui à nous rejoindre chez nous à la maison. Il faut juste un petit vent ou un tourbillon pour voir plusieurs types d’ordures survoler nos têtes pour se rendre effectivement compte que nous cohabitons avec ces tas d’immondices.

Certaines personnes prennent le soin de se débarrasser des ordures loin de leurs concessions. Mais l’inconscience de ces personnes et leur insouciance face aux problèmes d’hygiène, les poussent à déverser les ordures dans les caniveaux, sous les ponts, dans le barrage pour que les eaux les emportent. Oubliant que ces eaux nous côtoient encore ici. Cette irresponsabilité de certaines gens est à l’origine de diverses maladies que nous vivons aujourd’hui au Burkina Faso. Les difficultés que rencontrent les agents de santé dans l’éradication de certaines maladies causées par le manque d’hygiène tirent leur source dans ces ordures qui cohabitent avec nous.

Le résultat de l’inconscience de certaines personnes à Ouagadougou

Il est donc temps pour une prise de conscience collective, de la part des populations d’une part, et des autorités communales d’autre part. Aux populations de comprendre que veiller à l’hygiène autour de nous pourra nous épargner de certaines maladies. Les autorités communales doivent impérativement jouer leur partition dans la mise en œuvre d’une bonne politique de gestion des ordures en optant pour l’installation de poubelles publiques avec des enlèvements réguliers d’ordures. Elles doivent aussi mettre en œuvre une politique de recyclage des ordures, ce qui pourra sans nul doute contribuer à lutter contre insalubrité, mais aussi contre le chômage parce que plusieurs emplois seront créés.

Par Armand Kinda

Pour minute.bf

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img