spot_img
mardi 16 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Niger : Le général Tiani dénonce des « sanctions cyniques, criminelles, inhumaines » de la CEDEAO et de l’UEMOA

À l’occasion du 65e anniversaire de la Proclamation de la République du Niger, le Général Abdourahamane Tiani, chef de l’État nigérien, a dans un message ce lundi 18 décembre 2023, déploré les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Niger. Mais, de ses dires, « ces organisations régionales ne savaient pas qu’elles avaient en face d’elles un peuple guerrier ».

Le Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), Chef de l’État, le Général Abdourahamane Tiani a une fois de plus déploré les sanctions « inhumaines et irresponsables » de la CEDEAO et de l’UEMOA envers son pays, depuis juillet 2023. Selon le Général Tiani, il revient désormais aux Nigériens de forger le destin du Niger. « En décidant de nous imposer des sanctions injustifiées, cyniques, iniques, criminelles, inhumaines et irresponsables, la CEDEAO et l’UEMOA pensaient nous mettre à genoux et nous ramener dans le giron du régime déchu et de la France. Ces organisations régionales ne savaient pas qu’elles avaient en face d’elles un peuple guerrier, descendant de grandes figures historiques qui ont forgé la Nation Nigérienne. Le Niger, notre cher pays, nous appartient et c’est à nous de forger son destin In Sha Allah », a déclaré le président du CNSP. Pour le général Abdourahamane Tiani, « l’heure des tractations et des combines dans les officines est révolue ».

« Vous avez désormais en face de vous un peuple qui a pris son destin en main. Nous n’acceptons aucun chantage, aucune intimidation, aucun préalable. Tous unis pour la Sauvegarde de notre patrie », a-t-il lancé à l’endroit de la CEDEAO et de l’UEMOA.

Du reste, à en croire le chef de l’État nigérien, la création de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) est assurément l’aboutissement d’une démarche dont l’objectif est de faire du Sahel un espace de paix et de prospérité. Il a révélé que l’AES travaillera dans le seul intérêt des Sahéliens et pour une Afrique libre et décomplexée.

« Je fais mention spéciale à nos frères du Burkina Faso et du Mali qui ont toujours été à nos côtés dans le combat contre les forces du mal. La matérialisation de cette lutte commune à travers la création de l’Alliance des Etats du Sahel prouve à suffisance que l’idée d’intégration chère à nos devanciers n’était pas un simple rêve pieux. Aujourd’hui avec mes frères Ibrahim Traoré, Assimi Goita, nous sommes déterminés à écrire l’histoire, l’histoire d’une Afrique libre où les Africains vivront une vraie indépendance », a souligné le Général Abdourahamane Tiani.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img