spot_img
jeudi 29 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Musique : Alex Le Grand signe son retour avec le single « Yiki Yan »

L’artiste musicien burkinabè, Alex Le Grand, à l’état civil Guésbéogo Alexandre Le Grand Zango, a présenté son tout nouveau single intitulé « Yiki Yan », qui signifie en langue nationale Mooré « Levez-vous ». Selon l’artiste, ce single annonce la sortie d’un album très prochainement.

« Yiki Yan », c’est la toute nouvelle sortie discographique de l’artiste musicien burkinabè Alex Le Grand. Un single chanté en langue nationale Mooré qui sonne comme un appel à la mobilisation derrière la Patrie, derrière les Forces combattantes contre le terrorisme, pour que la paix ressurgisse.

Avec ce single, Alex Le Grand marque son retour sur la scène artistique après 11 années d’absence. Pourtant, ce professeur certifié d’anglais dans les lycées et collèges, a à son actif deux albums à succès. Son premier album baptisé « Réveillez-vous » est sorti en 2008. De ce premier album, nous avons encore en mémoire des titres très accrocheurs tels que « Bayir-reem » qui valorise les rythmes et sonorités du terroir burkinabè, « Hommage à Maman », une chanson très saisissante qui
ne laisse personne indifférente, « Rakiiré », une belle relique de parenté à plaisanterie à Yoni, « Wake up Africa », un titre qui sonne l’éveil de conscience de la jeunesse.

Ce premier bébé musical qui a été très bien apprécié par les sachants de la chose culturelle pousse Alex Le Grand à rebeloter avec un deuxième album en 2013, intitulé « Leçons de vie ». Ce deuxième album qui a également été bien accueilli regorge également des titres charmants tels « Cours d’histoire » qui est devenu l’Hymne du 11 décembre, « Tarwombo » qui est un hommage à son père, « Wa solmé » qui est une invite à ne jamais tourner le dos à la famille, « Woubi koamba neeré » qui interpelle la société entière sur la défaillance éducative dont les enfants font de plus en plus l’objet, « Lauraine » qui pose la difficulté des filles qui excellent dans les études à se fonder un foyer, bref une vraie collection de pépites d’or.

Avec « Yiki Yan », Alex Le Grand signe son retour de la plus belle des manières et invite la population individuellement et collectivement à nous investir à sauver le Burkina Faso des griffes des terroristes et de leurs maîtres qui veulent nous maintenir sous leur domination et dans la misère. génération après génération.

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img