spot_img
mercredi 28 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Morts suspectes à Botou/Tapoa: L’épidémie de « méningite » a été déclarée par le Gouvernement

Morts suspectes à Botou/Tapoa: une campagne de vaccination contre la méningite annoncée le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants dépassé

-La ministre de la santé, Léonie Claudine Lougué est intervenue aunsortir su Conseil des ministres de ce mercredi 6 février 2019, pour s’exprimer sur les morts suspectes dans l’Est du pays. Elle a indiqué que des investigations ont été menées.
Selon elle, tout est parti d’une plainte qui a été déposé au commissariat pour maltraitance de trois personnes de sexes féminin pour sorcellerie. « Les structures sanitaires ont été déployées dans ledit village et après investigation, on s’est rendu compte qu’il s’agit d’une fièvre infectieuse qui avait causé la mort des 27 personnes », a affirmé Mme Léonie Claudine Lougué.

Par ailleurs, la ministre a indiqué que l’équipe d’investigation a pu confirmer sur le terrain, grâce à des interrogations de l’entourage qu’il s’agissait bien d’une fièvre infectieuse car les personnes mortes avaient des douleurs articulaires, de la fièvre et des vomissements.
« On a pensé à la méningite, compte tenu de notre proximité avec certains pays, qui ont eu des épidémies de méningite l’année dernière. On a fait des ponctions lombaires notamment douze prélèvements. Et après examens à Ouagadougou au CHU-Charles de Gaule, la méningite a été confirmée sur sept prélèvements » a-t-elle ajouté.
Les investigations se sont poursuivies et ont permis de constater que le seuil de 10 patients pour 100 000 habitants a été dépassé car il a été énuméré 17 patients donc « nous sommes en épidémie ».

L’épidémie a été déclarée à Boutou et la stratégie mise en place consistait à sensibiliser les populations à aller dans les structures sanitaires. « Nous avons également mis en place les stratégies qui visaient disponibiliser les traitements pour les populations sur place et les vaccins sont en train d’être acheminer dans la région de l’Est. La vaccination va bientôt démarrer dès le 8 février dans les communes de Diapaga et Kantchari », a déclaré Mme Léonie Claudine Lougué.

Avec DCPM/ Ministère de la communication
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img