spot_img
jeudi 18 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Mali : La ligue malienne des imams exige le retrait du mot « laïcité » de la constitution

La Ligue malienne des imams a dénoncé mardi en conférence de presse, le maintien du principe de « laïcité » de l’Etat dans le projet de nouvelle constitution remis au Président de la Transition malienne, le Colonel Assimi Goïta, le 27 février dernier. Elle appelle les fidèles musulmans à voter contre le projet de constitution sous sa forme actuelle, lors du référendum.

Cette organisation qui regroupe plusieurs chefs religieux du Mali, exige le « retrait pur et simple » du mot « laïcité » du projet constitutionnel et son remplacement par « Etat multiconfessionnel ». Pour les imams qui composent la ligue, la laïcité « est une astuce que les gouvernants utilisent à leur guise pour cadenasser la ou les religions ». Cette pratique, disent-ils, a été « usitée tant par le pouvoir colonial que par tous les régimes de l’ère d’indépendance qui ont gouverné notre pays ».

Lire ici➡️Mali : Le français relégué au rang de « langue de travail » dans le projet de nouvelle constitution

Soulignons que la version finale de la nouvelle Constitution a été remise le 27 février au colonel Assimi Goïta. Elle affirme l’« attachement à la forme républicaine et à la laïcité de l’Etat ». « La laïcité ne s’oppose pas à la religion et aux croyances. Elle a pour objectif de promouvoir et conforter le vivre-ensemble fondé sur la tolérance, le dialogue et la compréhension mutuelle », précise-t-elle.

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img