spot_img
jeudi 29 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Lutte antiterrorisme : Des OSC veulent offrir un avion de chasse à l’armée burkinabè d’ici la fin d’année 2023

Pour davantage apporter sa contribution à la guerre, la Coordination des Organisations de la Société Civile du Burkina Faso a annoncé vouloir faire « un grand cadeau de Noël » aux Forces combattantes dans la lutte contre le terrorisme. Ils ont annoncé au cours d’un point de presse, ce jeudi 30 novembre 2023 à Ouagadougou, vouloir offrir d’ici la fin d’année 2023, un avion de chasse à l’armée burkinabè.

La Coordination des Organisations de la Société Civile du Burkina Faso a lancé un appel à contribution de toutes les couches de la société burkinabè. Cet appel, ont assuré les conférenciers, est pour la mobilisation de fonds pour un « grand cadeau de Noël » au profit des Forces combattantes.

« La Coordination des Organisations de la Société Civile du Burkina Faso lance un appel à toutes les couches sociales à un sursaut patriotique exceptionnel au renforcement à l’effort de guerre afin de faciliter l’acquisition de matériels de combats dont l’acquisition d’un avion de chasse d’ici la fin de décembre comme cadeau de père Noël à l’armée », a lancé en grande pompe, Ghislain Dabiré, secrétaire général de cette Coordination.

Ghislain Dabiré, secrétaire général de cette Coordination

Du reste, revenant sur l’attaque terroriste contre la base militaire de Djibo, au Nord du Burkina Faso, le dimanche dernier, Ghislain Dabiré a salué « le remarquable vigoureux combat livré par les Forces de Défense et de Sécurité et les Volontaires pour la Défense de la Patrie qui a fondé une liesse pour notre peuple et rappelé son invincibilité ». 

Par la même occasion, la Coordination des Organisations de la Société Civile a renouvelé « son soutien indéfectible aux autorités et se donnera tous les moyens nécessaires pour les accompagner dans l’édification du Burkina nouveau et prospère au bénéfice de nos progénitures ».

Les conférenciers ont par ailleurs exhorté les chefs d’États de l’Alliance des États du Sahel (AES) à renforcer la coopération régionale en matière de renseignement, militaire, voire sécuritaire en général. Seule une action collective et coordonnée pourra parvenir à éradiquer efficacement le terrorisme dans notre région, a indiqué Ghislain Dabiré.

Lire aussi ici : Burkina : Des OSC appellent au passage à une nouvelle constitution

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img