spot_img
jeudi 6 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Insécurité: l’activiste Naïm Touré « fait foirer » une enquête policière

Le service régional de police judiciaire (SRPJ) à Ouagadougou a présenté, ce jeudi 28 mars 2019, un réseau de délinquants qui opéraient sur toute l’étendue du territoire dans les boutiques Orange money. Ces personnes n’hésitaient pas à abattre les victimes qui les résistaient.

Quelques personnes du gang sont des récidivistes connus des services de la police nationale. Le reste du gang est méconnu parce que résidents dans un pays voisin.

Le sieur Bonkoungou Joel, chef de gang est malheureusement décédé pendant sa détention dans les locaux du SRPJ. Cette information relayée courant mois de février dernier par l’activiste Naïm Touré mentionnant que l’intéressé est décédé suite à des « tortures et bavures » de la police a entravé une bonne partie de l’enquête, selon le service régional de police judiciaire.

« Les résultats auraient été plus probants si Naïm Touré n’avait pas foiré l’enquête en publiant que Bonkoungou Joel était décédé dans nos locaux. Cette information a fait disparaître les autres membres du groupe. Il a fait entrave à la procédure. On aurait pu démanteler tout le réseau si l’enquête en cours n’avait pas été entravée. Il n’est pas intéressant que des individus se disant activistes entravent des enquêtes », regrette le Commissaire Sayibou Galbané, qui précise que le rapport a été transmis au procureur du Faso qui, au moment opportun, pourrait entendre Naïm Touré.

Armand Kinda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img