spot_img
jeudi 29 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Impact Covid-19 : Des commerçants veulent rencontrer le président du Faso

Les commerçants n’arrivent toujours pas à décoller depuis l’apparition de la maladie à coronavirus au Burkina. C’est l’information portée aux Hommes des médias ce mercredi 18 août 2021 à Ouagadougou par des associations de commerçants. La location des boutiques et les impôts sont devenus « très difficiles à gérer », selon leurs explications.

« Depuis le covid-19, nous traversons toujours des difficultés car les boutiques ont été fermées plus de 03 mois », a déclaré Salif Bamogo, l’un des conférenciers.


Selon ces commerçants, des démarches ont été entreprises pour rencontrer le chef de l’État afin d’exposer leurs problèmes, mais il n’y a jamais eu de suite. Ils ne savent donc pas si leur message est arrivé à Kossyam ou, encore, si c’est le président qui refuse de les rencontrer. « Nous lançons un appel au président du Faso à bien vouloir accepter de nous rencontrer afin que nous puissions trouver une solution à nos différentes difficultés », ont-ils plaidé. Et ces difficultés, à les entendre, se retrouvent majoritairement au niveau des loyers et des impôts. « Depuis plus de 03 mois, nous avons tout temps des problèmes avec les bailleurs pour payer nos locations. Même les Libanais ont des problèmes, ils sont venus nous expliquer », a confié El hadj Moumouni Kaboré, président de l’Union des jeunes opérateurs du Burkinabè.

Pour les fonds alloués aux commerçants par le gouvernement pour la relance des activités post-covid-19, ces associations de commerçants disent n’avoir rien reçu jusque-là. Du reste, ils attendent impatiemment la fameuse rencontre avec le chef de l’État pour tout déballer. « On a ciblé des ministres qui ont des problèmes, le jour de notre rencontre avec le président on va tout dire », a affirmé El hadj Moumouni Kaboré.

Cette conférence a été animée par des responsables de 05 associations de commerçants. Pour l’occasion, ils ont lancé un appel à tous les commerçants et chefs d’entreprise à partir s’enrôler à la Chambre de commerce pour prendre part aux élections consulaires à venir.

Mouni Ouédraogo et Boureima Ouédraogo (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img