spot_img
mardi 27 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Hausse du Prix des hydrocarbures : L’ADIC-F annonce un concert de casserole le vendredi prochain

Après l’interdiction du sit-in qu’ils avaient projeté le 29 août dernier en protestation contre la dernière augmentation du prix des hydrocarbures, les membres des Associations de défense des intérêts des consommateurs du Faso (ADIC-F) ont annoncé ce mercredi 07 septembre 2022, un concert de casserole les vendredi 09 et samedi 10 septembre prochains à partir de 20h.

Ils avaient prévu le 29 août dernier, un sit-in de protestation dans l’enceinte et la devanture du ministère en charge du Commerce et du Développement industriel, pour disaient-ils, protester contre la dernière augmentation du prix des hydrocarbures au Burkina Faso. Une manifestation qui avait été cependant interdite par les autorités communales citant des raisons sécuritaires. Ce mercredi, les membres de cette association sont une fois de plus, montés au créneau. Ils annoncent un concert de casserole les vendredi 09 et samedi 10 septembre prochain à Ouagadougou à partir de 20h.

« Nous avons décidé d’adopter l’exemple latino-américain. Chacun reste chez lui à domicile devant sa cours, au milieu de sa cour ou au balcon pour ceux qui sont dans les habitats à niveaux, armés de casseroles, d’assiettes ou de marmites, de cuillères et de louches, on va faire du bruit aux quatre coins de la capitale pendant au moins dix minutes afin que l’écho de ce bruit remonte jusqu’au sommet» a expliqué Adama Bayala, Président du Réseau nationale des consommateurs du Faso (RENCOF) qui dit compter sur la mobilisation générale de l’ensemble des consommateurs burkinabè pour la réussite de cette activité.

Selon les membres de l’ADIC-F, cette autre manifestation fait suite au silence du gouvernement depuis le 29 août dernier. Lui, qui pourtant, « avait promis de donner suite à [leur] requête relative à la diminution des prix des hydrocarbures de 75 F A à la pompe». Leurs relances en ce debut de semaine, confient-ils, «ont buté sur un engagement à [les]recontacter». Toute chose qu’ils disent percevoir comme «un refus».

L’association dit s’inquiéter encore plus de la situation des consommateurs, après le discours du Président du Faso, car, affirment-elle, ce dernier «misant sur le tout sécuritaire, n’a fait aucune mention de la vie chère et de nos peines à assurer un seul repas par jour». Elle dit rester déterminée et appelle l’ensemble des consommateurs du pays à une mobilisation générale pour la réussite de cette manifestation.

L’association pour la défense des intérêts des consommateurs du Faso, faut-il le rappeler est composer de plusieurs structures dont la Ligue des Consommateurs du Burkina et le Réseau national des consommateurs du Faso(RENCOF).

Oumarou KONATE

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. Sans regroupement l effet sera maigre et ressemblera à un non èvènement. IL faut encourager des attroupements dans des lieux publiques tels que les terrains de sport les espaces verts et les abords des grandes voies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img