spot_img
lundi 17 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Gestion des sociétés d’État : La stratégie de performance passée à la loupe des acteurs

Le Chef du gouvernement burkinabè, Me Apollinaire Kyelem de Tambela, a présidé la rencontre de haut niveau sur la stratégie de gestion des sociétés d’Etat. Il s’est agi, à travers cette occasion, de passer au peigne fin la stratégie de performance et la stratégie de gestion desdites sociétés étatiques. La réunion a eu lieu ce jeudi 14 septembre 2023 à Ouagadougou.

La 24e session de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat (AG-SE), tenue les 23 et 24 juin 2016 avait invité le Ministère en charge du Commerce, en collaboration avec le Cadre de Concertation des Sociétés d’Etat (CC-SE) à prendre les dispositions idoines pour définir une stratégie de gestion des sociétés d’Etat. Laquelle stratégie devrait être axée sur les résultats en vue de faire des sociétés d’Etat un moteur de développement économique, social et une référence en matière de gouvernance d’entreprise au niveau national, sous-régional et régional.

Selon le ministre en charge du Commerce, Serge Poda, l’élaboration de cette stratégie de gestion des sociétés d’État répond à la volonté de l’État de se doter d’un référentiel de gouvernance stratégique, d’intervention dans les différents secteurs d’activité.

L’application de ces stratégies, est-il convaincu, permettra d’améliorer la performance des entreprises publiques et d’offrir des prestations de qualité aux citoyens. « Le gouvernement est entrain de jouer pleinement son rôle dans le dispositif de gestion des entreprises publiques afin d’accroître leur résilience face aux chocs aussi bien endogènes qu’exogènes et de renforcer la qualité du secteur public ainsi que l’efficacité des entreprises publiques », a-t-il souligné.

En outre, cette rencontre de haut niveau vise à permettre aux tutelles techniques de s’approprier la stratégie de stabilisation des sociétés d’État qui a été adoptée en 2021 par l’ensemble des structures d’État.

À en croire Oumarou Barro, Directeur général (DG) de la promotion de l’entreprise, trois axes sont à retenir dans cette stratégie. Ce sont entre autres, la question de renforcement des capacités de gestion opérationnelle des sociétés d’État, la responsabilisation et le renforcement des organes de gouvernance des sociétés d’État et aussi l’optimisation du rôle des sociétés d’État où il sera question de revoir la reddition des comptes.

Oumarou Barro, Directeur général de la promotion de l’entreprise

« C’est pour dire que si cette stratégie est mise en œuvre, les sociétés d’État pourront pleinement jouer leur rôle dans le secteur économique de notre pays. Au cours de cette rencontre nous allons présenter l’état de mise en œuvre de la tranche annuelle 2022. Ce qui est ressorti c’est qu’il y a un faible niveau de mise en œuvre de cette stratégie, soit 30 à 40% de mise en œuvre », a expliqué M. Barro.

A ce propos, le DG de la promotion de l’entreprise a énuméré, comme difficultés, la signature des contrats plans entre l’État et les sociétés d’État, la mobilisation des ressources financières pour permettre aux sociétés d’État de travailler de façon convenable. Ce sont des difficultés, insiste M. Barro, qu’il convient d’accorder une importance particulière pour pouvoir permettre aux entreprises d’État de connaître un essor.

Précisons que cette stratégie concerne la période 2021-2025.

Mathias Kam
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img