spot_img
vendredi 14 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Exemplarité fiscale à la Primature : « Si nous sommes engagés, nous pouvons faire de notre pays la Suisse de l’Afrique » (Apollinaire Kyélem)

Dans le cadre du mois de l’exemplarité fiscale initié par la direction générale des impôts, la Primature a organisé ce vendredi 31 mars 2023, une journée en vue de permettre à son personnel de s’acquitter de ses obligations fiscales. L’activité a connu la participation du premier responsable de l’institution, le Premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela.

Par exemplarité fiscale, il faut entendre le fait pour chaque agent public, de consentir volontairement à l’impôt pour la constitution des ressources publiques. C’est à cet exercice que s’est attelée la Primature, dans la matinée de ce vendredi. Pour marquer le pas, c’est le Premier responsable de cette institution, Apollinaire Kyélem de Tambela, himself, qui a ouvert le bal.

En s’acquittant de ses obligations fiscales, le chef du gouvernement burkinabè dit vouloir donner l’exemple, et inviter l’ensemble des citoyens à emboîter le pas. Pour le premier ministre, le paiement des impôts est une forme de patriotisme auquel tout Burkinabè devrait souscrire. « C’est à travers le consentement à l’impôt que le citoyen montre son engagement pour la construction de sa patrie. Et l’impôt, c’est une contribution citoyenne à la construction de la patrie. Donc il faudrait que nous cessions de penser individuellement pour penser collectivement », a-t-il déclaré.

Dans le contexte actuel marqué par la lutte contre le terrorisme, la contribution de tous les Burkinabè à l’impôt, est on ne peut plus indispensable, de l’avis de Me Apollinaire Kyélem de Tambela. « Actuellement par exemple, la priorité des priorités, c’est la lutte contre l’insécurité. Vous avez remarqué que maintenant les choses semblent s’améliorer sur le champ de bataille, mais il a fallu de l’argent. Il a fallu débloquer de l’argent pour acheter des armes. Alors que vous savez que les armes coûtent cher. Donc c’est par la contribution de chacun que nous pouvons avancer ensemble », a-t-il insisté.

Il a aussi soutenu que le développement du Burkina Faso passera par l’engagement citoyen de ses fils et filles. C’est par cet engagement et une prise de conscience véritable, dit-il, que le pays relèvera le défi de l’émergence. « Si nous sommes engagés, nous pouvons faire de notre pays la Suisse de l’Afrique. La Suisse est un pays enclavé comme le Burkina Faso. C’est un pays sans ressources particulières comme le Burkina Faso. Mais c’est un pays envié et enviable parce que les Suisses se sont organisés, ont travaillé et ont rendu leur pays riche. Il faut que le Burkina Faso aussi, malgré ses ressources limitées, devienne un pays envié et enviable », a-t-il soutenu.

La directrice générale adjointe des impôts, Éliane Guiguemdé/Ouédraogo, présente à cette activité, a salué cette action de la Primature qui vient, selon elle, renforcer l’engagement du gouvernement à donner l’exemple par le sommet. Elle s’est également réjouie de la forte adhésion des agents publics de l’État au mois de l’exemplarité fiscale initiée par la DGI.

« Aujourd’hui, on peut dire qu’on a eu une bonne couverture. A Ouagadougou, l’équipe mobile qui a été mise en place s’est déployée dans plusieurs structures. Nos services ont accueilli beaucoup d’agents publics qui sont allés d’eux-mêmes se libérer de leurs devoirs citoyens, sans attendre l’organisation qui est faite dans leurs services. Dans les 13 régions, et les provinces aussi, on a eu une assez bonne couverture jusque même dans certaines communes rurales où, nous avons des services départementaux », s’est-elle satisfaite tout en précisant qu’un bilan sera fait incessamment sur la contribution des citoyens durant le mois de l’exemplarité fiscale.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img